La santé est au cœur des préoccupations actuelles, surtout à cause de la pandémie. Il faut ainsi mettre toutes les chances de son côté pour tirer le meilleur parti de son patrimoine génétique, mais aussi social et environnemental pour augmenter sa longévité. Voici donc quelques conseils pour vous aider à vivre plus longtemps et en bonne santé.

Qu’est-ce que les centenaires ont de plus ?

Il faut savoir que les gènes sont certes conditionnels de la longévité, mais ils ne suffisent pas. En effet, plusieurs études menées sur les centenaires ont rapporté des caractéristiques communes, notamment : 

  • Une alimentation saine et équilibrée,
  • Une activité physique régulière
  • Une bonne aptitude à gérer le stress (vivre dans le présent),
  • Une activité cérébrale constante,
  • Une grande relation sociale.

Par exemple, les habitants d’Okinawa au Japon, qui comptent parmi les plus nombreux centenaires dans le monde, consomment régulièrement des fruits et des légumes. Ils mangent très peu de sucre et pratiquent une activité physique régulière, même après 50 ans. Ils ont également l’habitude de faire des exercices mentaux comme des mots fléchés, des puzzles ou encore du sudoku. Ils gardent également le contact avec leurs relations sociales et partent souvent faire des randonnées en groupe.

Ainsi, les centenaires ont une vie riche et une bonne alimentation. Ils ne boivent pas et ne fument pas. Enfin, ils pratiquent un sport régulier et reste toujours actif. Tout cela leur permet ainsi de capitaliser leur espérance de vie et de vivre au-delà de 100 ans. 

Pour optimiser votre longévité, vous devez donc adapter ce style de vie. Même si les paramètres génétiques influent à 20% sur votre vie, vous pouvez prolonger votre espérance en adoptant les bonnes habitudes sur la durée. Ce point est essentiel. Ce changement doit être progressif, mais permanent. Il est inutile d’adopter des habitudes saines quelques semaines pour ensuite revenir comme avant. Intégrez ces paramètres dans votre vie quotidienne et vous vivrez très longtemps et en bonne santé.

Les cinq facteurs qui nuisent à la longévité

En plus des bonnes habitudes, il faut également éviter les mauvaises. Il existe en effet 5 facteurs qui réduisent l’espérance de vie :

Le tabac

Les études scientifiques montrent que pour chaque fumée de cigarette, vous perdez en moyenne 8 minutes de votre vie. Cette addiction entraîne également un risque de maladies chroniques qui, à terme, minent votre santé et votre longévité. 

Le tabac est également un facteur aggravant de plusieurs cancers, de maladies cardiovasculaires et de démence. Dans toutes les études, le fait de fumer n’est jamais bon pour la santé. Pour éviter de ressentir le manque, vous pouvez opter pour des substituts. Toutefois, sur le long terme, faites-vous aider par un médecin ou par un tabacologue pour éviter d’en prendre. 

L’alcool

L’alcool est mauvais pour votre santé et votre longévité au-delà de 2 verres standards par jour, soit 14 verres par semaines pour les hommes. Pour les femmes, ce ratio est à diviser par deux. Cette boisson est en effet impliquée dans plusieurs maladies neurologiques et cancéreuses. 

Pour ne pas dépasser ce seuil, pensez à ne pas boire deux à trois jours par semaine, plus si possible. Pour ceux qui ne le savent pas, le vin est une boisson alcoolisée. Faites également beaucoup d’exercices physiques pour vous débarrasser au plus vite des excédents d’alcool, surtout après une bonne cuite. N’oubliez pas de boire beaucoup d’eau. 

L’obésité

Le surpoids est également très nocif pour la santé. En effet, un indice de masse corporelle entre au-delà de 25 est nocif pour la santé et la longévité. Le surpoids accentue le risque de diabète, de maladie cardiovasculaire et augmente la croissance des tumeurs. 

Il faut ainsi privilégier une alimentation saine, de type méditerranéen (plus de fruits et de légumes, plus de poissons et moins de viandes, de fritures et de sucre). N’oubliez pas non plus de boire au moins 2 litres d’eau par jour pour optimiser votre digestion.

La sédentarité

La sédentarité est un des premiers fléaux de la vie moderne. On est cantonné devant notre ordinateur au travail et devant la télé à la maison. Il faut ainsi faire une activité physique d’au moins 30 minutes, trois fois par semaine. L’inactivité entraîne notamment un risque de troubles moteurs et cardiaques. Si vous ne pouvez pas faire de sport, vous pouvez toujours faire du jardinage, faire du ménage, monter les escaliers, faire de la marche, etc. Le tout est de bouger autant que possible pour la santé et la longévité.

Il faut également privilégier les sorties hors de la ville, en pleine forêt ou à la montagne. Plusieurs études s’entendent pour dire qu’un bol d’air frais de temps en temps fait beaucoup de bien. Pendant vos balades ou vos vacances, n’oubliez pas de profiter de l’instant présent et de ne pas penser au retour ou à d’autres sujets complexes. Laissez libre court à vos 5 sens et appréciez la vie !

Le stress

longevité

Une des causes de plusieurs maladies dégénérescentes et inflammatoires est le stress. C’est une pathologie qui nuit avec le temps et qui a également une mauvaise influence sur votre sommeil et votre humeur. 

Pour augmenter votre espérance de vie, vous devez donc éloigner le stress. Comment ? En pratiquant une activité physique, en faisant de la relaxation, en optimisant votre vie sociale. Pensez également à adopter un rythme de sommeil régulier. Si vous êtes pris dans l’anxiété, essayez de respirer profondément. Ne cédez pas à la colère ou à la détresse du moment ! Prenez toujours du recul et faites les choses à votre rythme.

3 tasses de café par jour pour vivre plus longtemps

Plusieurs études le disent, le café rime avec longévité. Les personnes qui boivent 3 tasses de café par jour, même décaféiné, ont en effet une espérance de vie plus étendue. Une étude réalisée en Europe et une autre aux États-Unis confirme dans une publication dans la revue américaine Annals Of Internal Medicinal.

Le café améliore la résistance contre les maladies circulatoires et celles du système digestif. De plus, il possède beaucoup d’antioxydants pour prévenir les cancers. Le café est également une boisson très peu calorique, ce qui vous aide à réguler ou à perdre du poids.

La lecture permet de gagner deux ans

Les scientifiques ont également montré que le fait de lire ou de se remettre à lire quotidiennement augmentait la longévité. En effet, une recherche menée par des scientifiques de l’université de Yale sur 3 665 individus a montré que 30 minutes par jour représentent un prolongement de 2 ans d’espérance de vie.

Cela est dû à l’engagement cognitif induit par la lecture. Le cerveau créé ainsi plus de connexions entre le contenu du livre et du monde actuel. La lecture permet également de réduire le stress et d’améliorer la capacité de concentration et de mémorisation. Cela permet ainsi de prévenir les maladies neurodégénérescences.

longévité

L’idéal est d’instaurer la règle des 30/2, c’est-à-dire 30 minutes de lecture pour chaque tranche de 2h devant la télévision. Il faut ainsi accorder plus de temps à la lecture qu’à vos programmes télés tous les jours.

Adopter les bons réflexes en matière de prévention

La longévité, c’est aussi la prévention. Vous devez connaître votre corps et votre esprit pour adapter vos comportements et vos habitudes de santé. L’enjeu est de trouver un équilibre physique et psychologique afin de ne pas raccourcir votre espérance de vie. 

L’équilibre de la santé peut évoluer. Par exemple, vous pouvez être en surpoids aujourd’hui, mais avec une bonne routine devenir svelte demain. Ainsi, votre prévention évolue. 

L’essentiel est de toujours se poser la question : est-ce que c’est bénéfique ou nocif pour mon équilibre ? Si votre travail vous stresse tous les jours, vous devez en trouver un autre. Si votre partenaire ne vous aide pas, il n’est pas fait pour vous. Le tout est de prendre les meilleures décisions pour ne pas abîmer sa santé, mais prévenir. 

Il faut également savoir reconnaître les choses ou les personnes qui apportent du bien-être. Si vous aimez dessiner, autant continuer. Si vous avez trouvé la bonne personne, vous devez faire votre possible pour le garder. Vous devez donc adapter votre comportement et vos habitudes en fonction de votre situation.

Vous pouvez également optimiser votre longévité en groupe en participant à des activités physiques ou en intégrant des associations. Une vie sociale riche et épanouie est l’une des règles indispensables pour vieillir vieux et en bonne santé. 

Une année d’études fait gagner 11 mois de plus pour la longévité

Qui n’a jamais redouté les périodes d’examen ? Pourtant, il faut savoir que les études prolongent l’espérance de vie. Ces années supplémentaires sont dues au fait que le cerveau est plus sollicité. Il développe plus de neurones. De plus, une personne plus instruite a plus de moyens et peut donc avoir un meilleur accès aux services de santé. Elle peut également prétendre à une meilleure alimentation. 

Il ne s’agit pas de reprendre le bac, mais des formations professionnelles de temps en temps n’ont jamais fait de mal. Vous pouvez également suivre des cours supplémentaires pour acquérir des diplômes et décrocher un meilleur emploi. Les études sont bénéfiques, non seulement pour votre cerveau, mais aussi pour votre qualité de vie. 

Faire l’amour 3 fois par semaine pour rajeunir

Le sexe tient une place importante dans le couple, mais aussi pour la santé. En effet, plusieurs études montrent qu’une activité sexuelle riche et épanouie est une véritable Cure de jouvence. Le Dr David Weeks, chercheur au Royal Hospital d’Édimbourg, a étudié ce phénomène pour conclure que faire l’amour 3 fois par semaine pouvait accroître la longévité de 10 ans par rapport à ceux qui en faisaient moins.

longévité

Le Dr Dewar rejoint cette conclusion en disant que faire l’amour libère de l’ocytocine, l’« hormone du bonheur », qui contribue à réduire le stress et la tension artérielle. Il vous aide également à mieux dormir. En somme, toutes les relations émotives importantes et positives optimisent la longévité.

C’est aussi une activité physique agréable qui permet d’éliminer le stress. S’adonner au plaisir est donc un bon moyen de rajeunir ! En prime, vous aurez une meilleure symbiose avec votre partenaire et vous garderez votre forme. 

Sources et références :

Dr O. de la Doucette, « Le guide du bien vieillir », Éditions Odile Jacob

P. Boutron, « Arrêtons de vieillir », CNRS, Thierry Souccar Éditions, Fondation Ifrad (International Foundation for Research on Alzheimer Disease)

https://www.oecd-ilibrary.org/docserver/health_glance-2017-5-fr.pdf?expires=1617084703&id=id&accname=guest&checksum=8FB91C4D3E714BF95E8E2909AF819468

https://www.ncbi.nlm.nih.gov/pmc/articles/PMC2690099/

https://www.allure.com/story/the-future-of-aging

https://time.com/5543459/longevity-live-longer/

https://letstalkscience.ca/educational-resources/stem-in-context/have-scientists-found-a-way-people-live-longer