Comment vivre avec la maladie d’Alzheimer au quotidien ?

La maladie d’Alzheimer
9 décembre 2020
-

La maladie d’Alzheimer est une pathologie neurodégénérative qui se traduit par un déclin progressif de la mémoire ainsi que de certaines facultés cognitives. L’altération des cellules nerveuses relatives à la mémoire et au langage est à l’origine de ce déclin. Le patient atteint d’Alzheimer fait alors face à des difficultés de mémorisation des événements et de reconnaissance des visages et des objets.

Il peut aussi ne pas se rappeler de la signification des mots. De ce fait, vivre avec cette maladie peut s’avérer difficile. Il en est de même pour les proches qui doivent s’occuper du patient. Pour y arriver, trouvez ci-après quelques conseils à appliquer au quotidien !

La communication avec le patient

La maladie d’Alzheimer

Vivre avec la maladie d’Alzheimer au quotidien nécessite avant tout une bonne communication. Au fur et à mesure que la maladie progresse, le patient peut avoir de la difficulté à communiquer. Il aura aussi du mal à comprendre ce qui se passe autour de lui. Ce qui peut le dérouter et le rendre agressif. Pour les proches, cette situation peut aussi être difficile à vivre et ils peuvent facilement perdre patience.

Dans le cas où la communication ne passe pas avec le patient, et pour ne pas aggraver la situation, vous pouvez adopter quelques astuces :

  • Vous devez vous adresser au patient en vous assurant qu’il vous a bien entendu ;

  • Votre ton de voix doit être calme et vous devez parler lentement pour vous faire comprendre ;

  • Vos phrases doivent être courtes et privilégiez les questions fermées pour que le patient puisse facilement vous répondre ;

  • Utilisez autant que possible des phrases déclaratives. 

Par ailleurs, lorsque vous communiquez avec la personne atteinte de la maladie d’Alzheimer, vous devez éviter à tout prix les perturbations comme les bruits qui peuvent déconcentrer le patient. 

Les moments du repas

La maladie d’Alzheimer

Même si la maladie d’Alzheimer diminue certaines facultés chez le patient, le repas doit toujours constituer un réel moment de plaisir. Afin que cette tâche du quotidien soit facile pour les proches et pour le patient, il est important d’établir une routine. Aussi, il est inutile que le patient soit distrait durant le repas.

Par ailleurs, vous devez organiser ce moment de manière à prendre en compte la diminution de l’autonomie de la personne atteinte d’Alzheimer. Pour cela, vous pouvez par exemple ne servir qu’un aliment à la fois. Au fur et à mesure que le temps passe, vous devrez être apte à distinguer les plats et les aliments appréciés par le malade. Aussi, assurez-vous d’utiliser des assiettes sans motifs et une nappe de couleur unie. Afin d’éviter que le patient ne soit frustré lors de la découpe de ses aliments, il est conseillé de préparer les plats en morceaux dont la taille correspond à une bouchée.

Si jamais la personne ne peut plus se servir d’une fourchette, vous pouvez lui proposer une cuillère. Et pour ce qui est du nettoyage, il vous sera plus facile de le faire en utilisant une nappe en plastique. Enfin, les boissons très chaudes sont à éviter pour prévenir le risque de brûlure. 

Les bains et les passages à la toilette 

Il est assez courant que les personnes souffrant de la maladie d’Alzheimer refusent de se laver. La raison en est que cette tâche est devenue trop fastidieuse pour elles. Certains malades peuvent aussi avoir peur de l’eau et d’autres ont oublié comment faire fonctionner les robinets et comment utiliser le savon. S’ajoute à cela la perte d’équilibre et de coordination qui peut mettre en danger le patient. Face à une telle situation, vous devez éviter de demander au patient s’il a besoin de se laver. Au lieu de cela, vous devez lui dire que c’est l’heure du bain. L’établissement d’une routine peut aussi vous être d’une très grande aide. Vous pouvez définir une heure à laquelle il doit prendre un bain chaque jour. 

Pour les passages aux WC des personnes souffrant d’Alzheimer, ils peuvent être difficiles au quotidien. Les personnes atteintes de la maladie d’Alzheimer peuvent ne pas parvenir à temps aux toilettes. Pour les aider, vous pouvez mettre en place des horaires réguliers pour emmener le patient aux toilettes. Assurez-vous également que le passage menant vers les toilettes soit bien dégagé et bien éclairé. Sur la porte des toilettes, vous pouvez aussi accrocher quelque chose qui attire l’œil et qui indique que c’est les toilettes. Évitez les mots, car le patient peut ne plus être en mesure de lire. Enfin, vous devez aussi prévoir l’usage de couches pour adultes, car les symptômes et les troubles provoqués par cette maladie ne s’améliorent pas avec le temps. 

Les loisirs et les activités physiques 

La maladie d’Alzheimer
La maladie d’Alzheimer

Pour les personnes souffrant de la maladie d’Alzheimer, les loisirs ainsi que les activités physiques sont très importants. En effet, il s’agit d’une des meilleures manières de détendre le patient et de le voir un peu « s’amuser ». Elles l’aident à canaliser son énergie et à se détendre. Vous pouvez lui faire écouter ses chansons préférées par exemple. 

En ce qui concerne les activités physiques, sachez qu’elles apaisent la personne malade. Toutefois, n’oubliez pas que ses capacités et ses possibilités sont limitées. Et si le patient n’en a pas envie, évitez de le forcer. Faire une courte promenade au quotidien est suffisant.

Références :

http://www.medecine.unige.ch/enseignement/apprentissage/module4/immersion/archives/2002_2003/travaux/03_r_alzheimer.pdf


Recevez tous nos astuces pour rester en bonne santé !

Recevez tous nos astuces pour rester en bonne santé !