La musculation et le diabète sont-ils compatibles ?

la musculation et le diabète01
19 décembre 2020
-

Le diabète est une maladie se caractérisant par un excès de sucre dans le sang. Il entraîne un taux trop élevé ou trop bas de glucose que l’on appelle hyperglycémie ou hypoglycémie. Cette maladie se divise en deux types, dont celle de type 1 et l’autre de type 2. Le diabète de type 1 est rare et atteint principalement les enfants et les adolescents. Son traitement est plus difficile, car ici, le pancréas ne fonctionne plus. De l’autre côté, le diabète de type 2 est le plus répandu, atteignant souvent les adultes et personnes âgées. Dans ce cas, le pancréas fonctionne encore plus ou moins, mais la glycémie n’est pas correctement régulée. Dans cet article, il est question de savoir comment la musculation et le diabète peuvent-ils aller ensemble. 

La pratique de la musculation chez une personne diabétique

la musculation et le diabète02

La pratique de la musculation est loin d’être néfaste aux personnes diabétiques . Même si elle ne permet pas pour autant de guérir le diabète, ses avantages sur l’état de santé du patient sont énormes. Tout en aidant à prévenir l’apparition des diabètes de type 2, elle joue également un grand rôle dans le contrôle de ceux-ci. Ce dernier cas concerne les personnes qui en sont déjà affectées. La musculation et le diabète peuvent ainsi parfaitement corréler. 

Quels sont les avantages de la musculation sur le diabète ?

Rapport avec le poids corporel

Une des raisons faisant que la musculation est utile dans le cadre de la prise en charge du diabète est le poids corporel. En effet, la pratique de la musculation permettrait de diminuer le poids en réduisant le tissu adipeux. Comparé aux entraînements cardio, ceux-ci tendent à réduire à la fois la masse grasse et la masse musculaire en même temps. La formation de poids aide par contre à promouvoir la masse maigre pendant le régime. Elle aide à prévenir la perte de masse musculaire. L’apparition du diabète étant liée à un taux élevé de graisse corporelle, il est important de garder ce facteur sous contrôle. 

Le contrôle de la glycémie

la musculation et le diabète03

En effet, lors de l’haltérophilie, les tissus musculaires sont préparés pour aspirer tout excès de glucose dans le sang. Cela permet inévitablement de contrôler la glycémie. De même, les glucides se stockent dans l’organisme sous forme de glycogène musculaire. L’augmentation de la masse musculaire implique donc plus d’espace de stockage, réduisant les chances pour les glucides de flotter dans le sang. Elle empêche par la même occasion que les glucides soient convertis en graisse corporelle. 

L’attitude liée à la consommation de nourriture

La fréquence des repas

Un autre lien entre la musculation et le diabète est l’état d’esprit des personnes fortement impliquées dans la musculation. En effet, une fois qu’elles se mettent en tête de développer leurs muscles, elles auront tendance à faire très attention aux repas. Il est à noter qu’une des méthodes de traitement du diabète est une alimentation à intervalles réguliers. Le but est notamment de ne jamais laisser le taux de sucre dans le sang trop bas ou trop élevé. Cette technique correspond à l’attitude de ceux impliqués dans la musculation.

Le choix des repas

Mis à part la fréquence des repas, les culturistes sont aussi plus susceptibles de faire attention au choix de leurs repas. Il s’agit dans un premier temps de limiter la quantité de graisses saturées consommée. Il s’agit ensuite de manger uniquement des glucides à combustion lente en dehors de la période post-entraînement. Certaines personnes choisissent d’utiliser une approche à faible teneur en glucide afin de faire correspondre les séances d’entraînement.  Il est à noter qu’un exercice intense ne peut se faire que si les glucides sont absorbés à un moment donné. Il faut s’assurer de ne pas les éliminer complètement.

Le stockage de glucose dans le corps

Une autre très bonne raison liant la musculation et le diabète est relative au stockage de glucose dans le corps. En effet, le tissu musculaire est le lieu de stockage du glucose dans le corps. La musculation permettrait alors d’augmenter ce stockage, ce qui est essentiel afin de garder la glycémie sous contrôle. Plus une personne est en mesure de développer les muscles, plus elle a la capacité de stockage pour ce glucose. 

la musculation et le diabète04

Existe-t-il des précautions à prendre ?

Effectivement, certaines précautions relatives à la musculation et le diabète sont à prendre pour s’assurer de rester en sécurité. Selon la gravité de l’état de la personne, il pourrait être utile de surveiller de près le nombre de glucides consommés. Une baisse rapide de la glycémie est susceptible d’être dangereuse au milieu d’une séance d’entraînement. De même, il faut éviter de penser pouvoir faire le plein de glucides avant un entraînement. Les muscles pourraient simplement les absorber, ce qui peut exposer à une difficulté. De la même manière, il est à éviter de s’entraîner complètement sans glucides, pouvant entraîner un problème de performance. La musculation exige que des glucides soient présents dans le corps pour que les muscles se contractent avec une intensité suffisante. L’intervention d’un diabétologue peut éventuellement s’avérer utile pour plus de suivi et afin d’avoir ses recommandations.


Recevez tous nos astuces pour rester en bonne santé !

Recevez tous nos astuces pour rester en bonne santé !