Maladie de Lyme : causes, facteurs de risque et mode de transmission

Lyme01
23 novembre 2020
-

La maladie de Lyme est une maladie infectieuse qui peut toucher tout le monde. Elle se transmet via la morsure d’une tique et peut passer inaperçu durant des années. Les symptômes de cette maladie peuvent également varier d’une personne à l’autre. Par ailleurs, cette pathologie peut avoir de graves complications lorsqu’elle n’est pas prise en charge à temps. Et pour la combattre, la prévention reste la meilleure arme dont vous disposez. Mais pour une meilleure prévention de la maladie de Lyme, il faut connaître ses principales causes, les facteurs et les personnes à risque ainsi que le mode de transmission de la maladie.

À quoi est due la maladie de Lyme ?

Comme il a été mentionné un peu plus haut, la maladie de Lyme survient à la suite d’une piqûre de tique. Cependant, ce ne sont pas toutes les tiques qui sont porteuse de cette maladie. Effectivement, il existe des centaines d’espèces de tiques, mais seules les tiques infectées par les bactéries Borrelia, notamment la tique à pattes noires, peuvent transmettre la maladie de Lyme à l’être humain et aux mammifères.

Lors d’une piqûre, la tique contaminée transmet les bactéries en question à l’homme via le sang. Une fois que cette bactérie arrive dans le corps, elle va se développer et faire apparaître progressivement les divers symptômes de la maladie de Lyme. Les manifestations de cette infection bactérienne peuvent varier d’une personne à une autre. Mais généralement, elle se manifeste par une rougeur sur la peau, à l’endroit de la piqûre. La fièvre, les courbatures et la fatigue sont aussi un des nombreux symptômes de cette pathologie.

Lyme02

Quelles sont les caractéristiques de la tique à pattes noires ?

Il s’agit de l’espèce de tique qui transmet à l’homme la maladie de Lyme. La tique à pattes noires est aussi appelée tique du chevreuil ou Ixodes scapularis. Cette petite bête aime particulièrement les endroits humides, à l’instar des zones boisées, de la forêt ou encore les jardins et les amas de feuilles mortes. Le développement des tiques se fait en trois étapes : larve, nymphe et la phase adulte.

Pour passer d’un stade à un autre, la tique doit se nourrir de sang. Sans douleur, les piqûres de tiques passent souvent inaperçues. Ce qui rend difficile la détection précoce de la maladie. Par ailleurs, vous devez savoir que les nymphes sont généralement actifs durant l’été et le printemps, tandis que les tiques adultes sont actives en automne.

Quels sont les facteurs de risque de la maladie de Lyme ?

La maladie de Lyme ou borréliose peut toucher tout le monde. Néanmoins, certaines situations font que certaines personnes sont plus exposées que les autres à cette infection bactérienne. Parmi les personnes à risques, celles qui sont en contact régulier avec la nature arrivent en tête de liste. Il s’agit généralement des :

  • travailleurs en forêt ;
  • paysagistes ;
  • agriculteurs ;
  • randonneurs ;
  • chasseurs ;
  • gardes forestiers ;
  • éleveurs.

Toutefois, il faut souligner que même si vous avez été piqué par une tique infectée, cela ne signifie pas que vous allez être infecté. En effet, une tique porteuse de la bactérie ne la transmet pas forcement. En plus de cela, une personne infectée ne développe pas systématiquement la maladie de Lyme. Enfin, si elle est détectée à temps, cette maladie peut parfaitement être traitée avec des antibiotiques.

Lyme03

Comment se fait la transmission de la maladie de Lyme ?

Comment se fait-il qu’une personne ayant été piquée par une tique infectée peut ne pas développer la maladie ? En fait, la réponse à cette question peut s’expliquer à travers le mode de transmission de la maladie de Lyme.

Pour qu’une tique puisse transmettre la pathologie, il faut qu’elle soit porteuse de la bactérie. Ensuite, vous devez savoir que le risque de développer la maladie de Lyme est très faible si vous vous faites piquer et que la tique ne s’accroche pas plus de 24 heures à votre peau. Cela est valable même si vous vous faites piquer dans des endroits infestés de tiques porteuses de la bactérie. Ainsi, plus la tique reste accrochée à la peau, plus le risque d’être atteint de la maladie de Lyme est élevé.

Toutefois, pour ne pas laisser à la tique la chance de s’accrocher longtemps à votre peau, vous devez inspecter les zones difficiles à atteindre. Tel est par exemple le cas des aisselles, le nombril, les aines, le cuir chevelu, l’arrière des genoux, derrière les oreilles, le bas des fesses et le bas du dos. En ce qui concerne les autres modes de transmission de la maladie de Lyme, vous devez savoir que vos animaux de compagnie peuvent ramener des tiques dans votre maison. Notamment si vous vivez à côté d’un espace vert ou si vous avez un jardin. Quoi qu’il en soit, il est toujours de rigueur de rappeler que seule la piqûre de tique transmet la bactérie responsable de cette maladie. Il n’y a donc aucun danger à entrer en contact avec un animal ou une personne infectée.

Références :

https://www.pasteur.fr/fr/journal-recherche/actualites/maladie-lyme-etude-rapidite-transmission-tiques-infectees

https://www.wiv-isp.be/matra/Fiches/Lyme.pdf

https://www.santepubliquefrance.fr/maladies-et-traumatismes/maladies-a-transmission-vectorielle/borreliose-de-lyme/la-maladie/


Recevez tous nos astuces pour rester en bonne santé !

Recevez tous nos astuces pour rester en bonne santé !