Maladie de Parkinson: les signes avant-coureurs

maladie de Parkinson01
11 novembre 2020
-

Actuellement, pas moins de 200 000 personnes sont atteintes de la maladie de Parkinson en France. Il s’agit d’une maladie qui touche surtout les séniors. Découverte en 1817, cette pathologie peut avoir d’importants impacts sur la vie des malades. Toutefois, le diagnostic tombe généralement près d’une dizaine d’années après le début de la maladie, ce qui est assez tard pour une meilleure prise en charge du malade. Cependant, il existe certains signes annonciateurs de la maladie de Parkinson que vous pouvez surveiller afin de prendre les dispositions nécessaires.

C’est quoi exactement la maladie de Parkinson ?

maladie de Parkinson02

Même si la maladie de Parkinson a été découverte depuis longtemps, elle est loin d’avoir livré tous les secrets la concernant. Il s’agit, effectivement, d’une maladie touchant le système nerveux dont la véritable cause reste encore inconnue. Cette pathologie se caractérise par la disparition de certaines cellules nerveuses ayant pour rôle de secréter la dopamine. Cette dernière est un neurotransmetteur chargé d’assurer le fonctionnement de diverses zones du cerveau. Elle également primordiale à la survie des cellules.

Qui sont les plus touchés par cette maladie ?

Généralement, la maladie de Parkinson est diagnostiquée entre 55 et 65 ans. Ce qui donne un âge moyen des malades de 58 ans. Cependant, elle peut très toucher les personnes plus jeunes, contrairement aux idées reçues comme quoi il s’agirait d’une maladie des seniors. D’ailleurs, dans 10% des cas, la maladie touche les personnes âgées de moins de 45 ans. Ce qui atteste que la maladie de Parkinson n’est pas une maladie de vieux.

Quelles sont ses causes ?

Même si la véritable cause de la maladie de Parkinson reste encore indéterminée, les scientifiques évoquent plusieurs pistes pouvant provoquer cette maladie. Effectivement, on a pu constater que dans 10 à 15 % des cas, des causes génétiques sont évoquées. Dans d’autres cas, ce sont les facteurs de risques environnementaux qui sont en cause. Ci-après les détails concernant ces deux principales causes :

  • La prédisposition génétique – cette cause concerne surtout les malades de moins de 45 ans.

  • Les facteurs de risques environnementaux – il s’agit surtout des produits toxiques comme les pesticides ou encore les métaux lourds présents dans l’environnement immédiat du malade. Ainsi, chez les agriculteurs, l’utilisation de pesticides constitue une cause non-négligeable de cette maladie.

Par ailleurs, une exposition à des produits toxiques, combinée à une fragilité génétique contribuent à aggraver les symptômes de la maladie de Parkinson et augmente le risque d’en être atteint.

Quels sont les principaux signes avant-coureurs de la maladie de Parkinson ?

maladie de Parkinson04

Même si la majorité des cas de maladie de Parkinson ne sont détectés que 10 ans après le début de la maladie, certains signes peuvent vous mettre la puce à l’oreille. En fait, il existe divers signes avant-coureurs  de la maladie de Parkinson que vous pouvez très bien reconnaître en prêtant attention. Il s’agit de ces signes qui apparaissent avant même les premiers symptômes typiques de cette pathologie.

  • La fatigabilité – avant même que le diagnostic tombe et que les symptômes comme les tremblements n’apparaissent, la personne atteinte de la maladie de Parkinson devient facilement fatiguée.

  • La difficulté de concentration – la fatigabilité peut ensuite s’accompagner d’une difficulté à se concentrer, quelle que soit la tâche confiée à la personne concernée. S’ensuit alors une baisse de rendement.

  • La dépression – il peut également s’agir d’un signe avant-coureur d’une éventuelle maladie de Parkinson. D’ailleurs, un quart des personnes malades sont dépressives. Les médecins appellent cela une dépression inaugurale dans la mesure où à ce stade, on ne peut pas encore déterminer si le sujet est atteint par la maladie. Ce type de dépression est différent de la dépression secondaire.

Et quels sont les symptômes typiques de ce trouble ?

Une fois que la maladie est symptomatique, divers signes peuvent apparaître et permettent aux médecins de poser le diagnostic. L’apparition de ces symptômes est progressive. Au tout début, la personne malade peut ressentir de la fatigue intense. Ensuite, les symptômes suivants peuvent survenir un à un :

  • Des tremblements qui persistent même si l’organisme est au repos. Ils concernent surtout les bras et la main ;

  • Une lenteur inhabituelle au niveau des gestes ;

  • Une raideur qui s’accompagne de douleurs au niveau de la nuque, des articulations et de la colonne vertébrale ;

  • Une maladresse.

Ces difficultés à effectuer certains mouvements s’appellent la bradykinésie. Et à ce stade, les patients ont tendance à consulter un rhumatologue ou un généraliste. Par ailleurs, la maladie de Parkinson ne débute que de nombreuses années après ses premiers symptômes.

Les autres symptômes psychologiques et physiologiques

maladie de Parkinson03

A part les premiers symptômes cités précédemment, d’autres signes surviennent aussi et permettent de confirmer le diagnostic du médecin concernant la maladie de Parkinson. Ces signes sont d’ordre physiologique et psychologique.

Les signes physiologiques – il s’agit surtout d’une constipation provoquée par le ralentissement de la mobilité gastrique. Le patient peut aussi avoir des nausées et être atteint de diarrhée. Une baisse de la tension artérielle est également présente de même qu’une salivation excessive et de la difficulté à avaler. Le patient peut aussi avoir un trouble du sommeil et une perte de l’odorat.

Les signes psychologiques – la personne atteinte de la maladie de Parkinson devient dépressive. Elle est aussi apathique et ne s’intéresse plus à rien. On peut remarquer aussi des épisodes de pertes de mémoire et de confusion.


Recevez tous nos astuces pour rester en bonne santé !

Recevez tous nos astuces pour rester en bonne santé !