Niacine, exercice et sauna : un programme de désintoxication simple et efficace pour améliorer votre santé

désintoxication

Vous souffrez de problèmes de santé chroniques ? Vous avez déjà suivi un traitement pour les soigner ? Vous avez sûrement bénéficié d’un programme de désintoxication ! Mais comment le suivre de manière sûre et efficace ? Il s’agit d’une question très importante nécessitant la réflexion de tous afin de maintenir une bonne santé. Cet article évoquera donc les réponses de Dr George Yu à cette question importante. Diplômé de la Tufts University School of Medicine, il a fait sa formation en chirurgie à Harvard et à Johns Hopkins. Au cours des 35 dernières années, il a été associé à l’Université George Washington.

Le Dr Yu participe à des études cliniques très intéressantes se portant sur la désintoxication des anciens combattants de la guerre du Golfe. Ces études sont menées sous la direction du chercheur principal David Carpenter, de l’Université d’Albany et du ministère de la Défense, et avec des travailleurs sauvés du 11 septembre et à l’ancien agent Orange. Il ne faut pas oublier que ces travailleurs ont été exposés aux déchets toxiques. La médecine intégrée et la désintoxication semblent être une spécialité rare chez un chirurgien formé de façon conventionnelle. Son intérêt pour ce domaine a débuté en 2002 alors qu’il était oncologue urologue et qu’il pratiquait des chirurgies pour des maladies avancées.

D’après lui, « L’une des choses que nous avons réalisées lorsque nous avons examiné les radiographies avec le Dr Peter Choyke des National Institutes of Health (NIH), c’est que lorsque la tumeur a disparu, la graisse – la graisse viscérale – a également disparu en même temps, et nous avons appelé cela un processus de dégraissage viscéral « . Il a également ajouté que « Comme je m’intéressais tellement à la régression des graisses et des tumeurs en même temps, le Dr David Root – qui a participé à la désintoxication du pompier du 11 septembre – et j’ai parlé et demandé… Si les résidus chimiques toxiques demeurent dans la graisse et le cerveau, quelles sont les conséquences futures ? »

Le traitement des graisses avec la niacine

Lors de l’étude, la plupart des pompiers avaient des physiques imposants. Le Dr Root voulait donc connaître les effets de l’élimination des produits chimiques toxiques de leur graisse corporelle. Le Dr Yu a alors évoqué le rôle de certains tissus adipeux dans cette élimination. D’après lui, ces tissus adipeux puissent expulser ces produits lorsqu’ils ont subi le processus de désintoxication à la niacine pendant un mois. Ils auraient, par la suite, la possibilité de continuer à éliminer ces produits chimiques résiduels dès qu’ils auraient perdu du poids.

L’étude classique de Roy Walford et John Laseter dans Biosphere 21 dans les années 1990, publiée en 2002, montre la même mobilisation des produits chimiques toxiques de la graisse au sang. Elle s’est portée sur une période de deux ans, et elle a également impliquée une alimentation nutritive et hypocalorique de 1 500 à 1 800 calories.

Le traitement à la niacine permet simplement de déplacer les graisses et les toxines plus rapidement via ces approches artificielles. D’après le diagramme schématique de la lipolyse des graisses et des toxines : quand la lipolyse peut se produire, même le sommeil entraînera une lipolyse et une perte de poids. Il engendrera également la libération de produits toxiques ainsi que l’utilisation d’agents comme la niacine et des agents comme l’éphédra.

Le stockage des toxines dans les graisses et dans d’autres organes gras

En 1990, le Dr David Root, spécialiste du travail, avait publié un rapport concernant les analyses sur le prélèvement des échantillons de graisse sur des travailleurs de condenseurs yougoslaves. Ces travailleurs ont été exposés à des produits chimiques toxiques. Le niveau de toxines dans leur graisse était de 140 à 150 fois plus élevés que celui dans leur sang. Après avoir suivi le programme de désintoxication, les produits chimiques toxiques ont diminué de 30 % de la graisse. Toutefois, il y avait encore des produits résiduels dans la graisse même si ces travailleurs se sentaient mieux.

désintoxication

Que se passerait-il alors s’il y restait des résidus chimiques après un traitement agressif ? Le Dr Yu et le Dr John Laseter ont alors tenté de connaître les concentrations de toxines chez des personnes dans de conditions normales. En d’autres termes, ils se sont débord concentrés sur les personnes qui n’avaient pas été exposées à des produits chimiques hautement toxiques. Les résultats de leur recherche ont donc été publiés en ligne en 2011.

Le déroulement de la recherche

L’étude a évalué le niveau de produits chimiques toxiques dans la graisse viscérale dans les quatre compartiments de patients subissant une chirurgie élective. Parmi les patients, certains avaient le cancer et d’autres avaient des affections bénignes. L’étude était réalisée in vivo et touchait :

  • Le gras sous-cutané, c’est-à-dire sous la peau ;

  • La graisse viscérale : celle se trouvant dans l’abdomen près de l’estomac, du foie et des intestins ;

  • La graisse rétropéritonéale : elle est située derrière l’estomac et à côté du pancréas, des reins, des glandes surrénales et des principaux vaisseaux sanguins de l’aorte et de la veine cave ;

  • La graisse pelvienne se trouvant au niveau de la vessie, de la prostate et des artères mineures.

Il a découvert que certaines substances, comme le dichlorodiphényldichloroéthylène (DDE), qui est un métabolite du dichlorodiphényltrichloroéthane (DDT), contiennent constamment 1 000 fois plus de gras que le taux sanguin sérique moyen. Il faut savoir qu’une personne moyenne a probablement des niveaux de toxines 500 fois plus élevés dans son corps par rapport à ce qui est dans son sérum sanguin. La présence de produits chimiques toxiques n’a pas été détecté dans certains organes internes, comme les reins et la prostate. La question est donc de savoir comment procéder à l’élimination de ces toxines.

Le Dr David Root possède une grande expérience dans la désintoxication des anciens combattants exposés à l’agent Orange au Vietnam. Il utilisait la niacine (la vitamine B3) comme moyen de mobiliser les graisses et de libérer les produits chimiques toxiques dans tous les tissus graisseux lipophiles. En d’autres termes, il se servait de cette vitamine pour retirer les produits toxiques dans la graisse et dans le cerveau. Le programme du Dr Yu repose également sur l’utilisation de la niacine pour mobiliser les substances toxiques des cellules graisseuses.

« Bien sûr, beaucoup de substances sortent de votre corps. Mais les deux zones les plus étendues sont la peau et le tractus gastro-intestinal. Dans notre clinique, nous avons commencé à penser que nous devions les mobiliser non seulement à partir de la peau par la sueur après l’utilisation de la niacine, mais aussi par le tractus gastro-intestinal pour les éliminer,  » explique le Dr Yu.

« Une des choses que je veux clarifier, c’est que les gens pensent que la désintoxication est le processus. Je pense que c’est vraiment une question de mobilisation des produits chimiques toxiques, puis d’avoir le moyen de s’en débarrasser. »

Il est important de savoir que la « désintoxication », en terme médical n’est effectuée que sur le foie.

Les éléments clés pour une désintoxication efficace

En perdant du poids, vous déplacerez graduellement les produits chimiques toxiques de votre graisse avec la mobilisation des triglycérides dans le sang, d’où ils peuvent être enlevés. Cela a été clairement démontré dans une étude réalisée en 1999. Ce concept est très important étant donné que les deux tiers de la population vivant aux États-Unis sont en surpoids.

Une façon plus simple de détoxifier est donc d’optimiser votre masse corporelle maigre. Si la graisse est absente, vous ne serez pas en mesure de stocker des toxines. Pour mobiliser et excréter les toxines, le Dr Yu recommande alors l’utilisation de la niacine en combinaison avec l’exercice et le sauna. Pourquoi cette combinaison ?

  • L’exercice est la clé de l’élimination des toxines par la peau. Sans exercice, les toxines finissent par être réabsorbées par l’organisme ;

  • L’utilisation d’un sauna assure l’excrétion à travers vos pores. Les saunas infrarouges sont une excellente option et peuvent accélérer considérablement le processus de désintoxication. Le sauna chauffe les tissus à plusieurs centimètres de profondeur permettant ainsi d’améliorer vos processus métaboliques naturels. Il améliore également la circulation sanguine et aide à oxygéner les tissus. Toutefois, sachez que de nombreux saunas infrarouges émettent des niveaux très élevés de rayonnement électromagnétique potentiellement dangereux. De ce fait, si vous utilisez un sauna infrarouge, assurez-vous d’utiliser un modèle avec un rayonnement électromagnétique (champs électromagnétiques) faible ou nul.

Votre peau est un organe majeur d’élimination. Cependant, de nombreuses personnes ne parviennent pas à transpirer régulièrement. Cela peut être dû à l’utilisation de vêtements synthétiques ou serrés, à un mode de vie sédentaire ou encore aux dommages causés par le soleil. Néanmoins, une utilisation répétée du sauna rétablit lentement l’élimination par la peau, aidant ainsi à réduire considérablement sa charge toxique.

Pour une élimination plus poussée des toxines de votre sang et les permettre d’être excrétées par votre tractus gastrointestinal, vous pouvez également utiliser certaines substances. Parmi elles, il y a :

  • Le charbon actif : le Dr Yu recommande normalement 500 mg, soit environ cinq comprimés de 100 mg ;

  • L’argile/zéolite, y compris les huiles qui absorbent également les produits chimiques toxiques.

Autrefois, les surdoses avec des médicaments antiasthmatiques, comme la théophylline, se traitaient par la simple utilisation d’une forte dose de carbone pour absorber le médicament par le tractus gastro-intestinal. Néanmoins, gardez simplement à l’esprit que tout médicament et supplément consommés en même temps se liera également au charbon actif. Ils seront expulsés avant qu’ils ne puissent agir. Il en est de même pour les pesticides toxiques et les produits chimiques industriels. Ils ne sont pas les seules toxines mobilisées et éliminées par l’association niacine et exercice physique.

Le Dr Yu recommande actuellement d’utiliser ce type de désintoxication après une chirurgie (et en cas d’abus de médicaments) pour éliminer les médicaments autrement emprisonnés dans les tissus adipeux.

désintoxication

Quelles sont la posologie et la fréquence recommandées ?

Concernant la posologie, elle se diffère selon chaque personne :

  • Pour la plupart des gens, 100 mg de niacine, une ou deux fois par semaine, seront normalement suffisants pour la plupart des gens. Il ne faut pas toutefois oublier de le combiner avec de l’exercice et/ou un sauna après l’exercice ou un bain chaud pour éliminer les toxines. Si vous participez à un programme actif de perte de poids, la niacine, l’exercice et le sauna peuvent vous être bénéfiques sur une base quotidienne.

  • Les personnes exposées à des situations hautement toxiques, comme les pompiers du 11 septembre 2001, doivent augmenter graduellement la dose à 5 000 milligrammes (mg) de niacine sur 30 jours ;

  • Il est également conseillé de commencer par une faible dose, par exemple 50 mg/jour, et de l’augmenter progressivement, afin de s’habituer à son effet.

« Il faut faire de l’exercice, car il produit aussi une vasodilatation en plus de l’effet de la niacine et d’une augmentation du débit cardiaque « , explique le Dr Yu. « Tu bouges des choses. J’insiste pour que vous suiviez le même protocole chez les personnes ayant des charges plus toxiques : prenez la niacine, faites de l’exercice, puis allez au sauna pour transpirer. » Une dose de 100 mg ou plus risque de provoquer ce qu’on appelle une « injection de niacine », grâce à la vasodilatation causée par la niacine. Cet effet dure environ 30 minutes. Se baigner dans l’eau froide peut aider à améliorer l’inconfort causé par la niacine.

La niacine provoque un « Lipolysis Rebound » comme décrit par LA Carlsen de Suède dans l’étude sur la niacine pour le traitement de l’hypercholestérolémie. Cette vitamine essaie d’abord d’éviter la lipolyse. Après une à deux heures, elle a un effet rebond et provoque une libération massive de triglycérides cellules graisseuses, et en même temps, des produits chimiques toxiques.

Malgré ces études réalisées par Carlsen, il est encore nécessaire de faire d’autres études sur la science fondamentale, des études sur la libération simultanée de triglycérides et de produits chimiques toxiques. En effet, via ce processus, les produits chimiques toxiques sont également rejetés. Bien qu’il existe de nombreux effets de la niacine, le Dr Yu croit que le phénomène de rebond de la lipolyse est le facteur le plus important dans la mobilisation de la graisse et des toxines. Actuellement, nous sommes entourés de différents produits chimiques toxiques qu’il est pratiquement impossible d’éviter toute exposition. D’ailleurs, en plus d’éviter l’exposition aux toxines connues, il est aussi préférable d’utiliser une approche proactive pour nettoyer votre corps régulièrement.

« Selon moi, cela devrait faire partie de votre mode de vie », dit le Dr Yu, vous devriez avoir un sauna à la maison. Vous devriez le faire deux fois par semaine dans le cadre de votre programme d’exercice et vous avez besoin de prendre de la niacine. Prenez-le en doses graduelles à partir de 50 mg et augmentez-le graduellement pour que votre corps s’y habitue une fois par mois ou lorsque vous êtes plus exposé.

« Rappelez-vous, la coloration des cheveux est un produit chimique toxique. Aussi, les personnes fortement exposées aux produits chimiques comme celles en contact avec les solvants durant leur travail, auront probablement besoin de plus de nettoyage. Il est même conseillé de rester, pendant une heure, dans un sauna avec une température assez élevée pendant une heure. Cela vous permettra de transpirer. Maintenant, vous pourriez même transpirer dans une baignoire si l’eau est propre. »

Comment réaliser le programme ?

Lorsque le moment est venu, pour réaliser le programme, suivez ces quelques astuces :

  • Commencez à faire de l’exercice 20 minutes après avoir pris de la niacine ;

  • Faites-le pendant environ 20 minutes, en vous assurant de transpirer complètement ;

  • Une fois terminé, entrez dans le sauna pendant environ une heure. La température du sauna doit être d’au moins 54 à 60 degrés Celsius, pour vous permettre de transpirer ;

  • Après avoir quitté le sauna, vous pouvez utiliser du charbon actif ou de l’argile zéolitique afin de vous aider à éliminer les toxines par le tractus gastro-intestinal.

N’oubliez pas que lorsque vous transpirez, vous perdez beaucoup de minéraux, et même de vitamines, alors assurez-vous de les remplacer par des électrolytes et du potassium. L’eau de coco est un excellent réhydratant. C’est une source inépuisable d’électrolytes naturels, de vitamines, de minéraux, d’oligo-éléments, d’acides aminés, d’enzymes, d’antioxydants et de phytonutriments. Elle est pauvre en sucre, mais est riche en vitamines et minéraux, notamment en magnésium, en sodium et en potassium.

désintoxication

Le traitement sur les combattants atteints de la maladie de la guerre du Golfe

Le programme de désintoxication de la guerre du Golfe (GWI) est un programme de recherche approuvé par le ministère de la Défense. Son but est « d’évaluer la capacité de la thérapie de réadaptation à diminuer les symptômes et à améliorer la qualité de vie des anciens combattants atteints de la maladie de la guerre du Golfe ». Dans ce programme, les stratégies de mobilisation et d’élimination des toxines comme la niacine, l’exercice et le sauna thérapeutique quotidien sont utilisées. Il est gratuit et ouvert aux anciens combattants déployés dans la région du golfe Persique ainsi qu’à ceux qui présentent des symptômes associés à la guerre du Golfe. Parmi ces symptômes, il y a entre autres la fatigue, les douleurs musculaires et articulaires, les troubles du sommeil et de la mémoire. Le centre de thérapie est situé à Annapolis, Maryland.

Le rejet régulier de toxines : important pour un mode de vie saine

Quotidiennement, vous pouvez être exposé à une grande quantité de toxines. Il peut y en avoir dans vos aliments, dans vos produits d’entretien et de beauté, dans l’air et de l’eau à travers la pollution, et plus encore. Il serait alors souhaitable d’intégrer une stratégie de mobilisation et d’élimination, comme le mentionne le Dr Yu.

En résumé, il faut suivre le programme deux fois par semaine, ou plus fréquemment si vous participez à un programme de perte de poids pour éliminer une grande quantité de poids. Le respect de ce programme vous permettra d’éliminer toutes les impuretés dans votre organisme. Après la niacine, l’exercice et le sauna, vous pouvez prendre 5 comprimés de charbon actif ou d’argile zéolitique, qui se lieront aux toxines. Ils seront ensuite éliminés par le tractus gastro-intestinal. Assurez-vous simplement de ne pas le prendre en combinaison avec des médicaments ou des suppléments.

Sources et références


Recevez tous nos astuces pour rester en bonne santé !

Recevez tous nos astuces pour rester en bonne santé !