Plusieurs acides gras composent l’organisme. Il en est ainsi de l’acide gras oméga 3. Selon les dires, l’oméga 3 est un acide gras anti-âge. Le processus de vieillissement de la peau peut être stoppé par cet acide. Ce dernier apporte différents bienfaits. On peut le trouver dans les aliments, les compléments et les produits cosmétiques. 

Comment se présente le processus de vieillissement de la peau ? 

Avec le temps, le corps humain commence à vieillir. On peut remarquer différents changements au niveau du corps. Un processus très particulier est en marche lors de cette période de vieillissement. Il met en jeu le télomère. Mais de quoi s’agit-il et quels sont les facteurs de raccourcissement du télomère ? 

Oméga 3.

Le télomère en quelques mots 

Le télomère est tout d’abord un capuchon protecteur des extrémités des chromosomes. Il fonctionne comme un tampon protecteur contre la perte d’ADN pendant la réplication. Il en est de même contre les dommages à l’ADN causés par différents facteurs. Quand une personne prend de l’âge, les télomères vont se raccourcir. Cela veut dire que la longueur des télomères va diminuer avec l’âge. À savoir que cette longueur est un marqueur biologique de l’âge. Avec un taux faible de télomères, la peau d’un individu va vieillir plus rapidement. 

Les facteurs de raccourcissement des télomères  

Nombreuses peuvent être les causes du raccourcissement des télomères responsables du vieillissement rapide de la peau. Une mauvaise hygiène alimentaire peut entrainer l’accélération du raccourcissement des télomères. Plus précisément, c’est la carence en oméga 3 et en oméga 6 ainsi que le déséquilibre entre les deux qui causent cela. Les personnes en surpoids sont également susceptibles de développer un raccourcissement précoce des télomères. 

Qu’est-ce que l’oméga 3 anti-âge ?

Pour lutter contre le raccourcissement des télomères, il faut utiliser les omégas 3. Un oméga 3 est un acide gras polyinsaturé essentiel ou AGPI. Il s’agit des constituants majeurs des membranes cellulaires. C’est l’élément qui va garantir le bon fonctionnement de la plupart des cellules. Les omégas 3 font partie des acides gras essentiels pour l’organisme. Il n’est même pas possible de s’en passer. 

Il existe différentes catégories d’oméga 3 :

  • L’acide alpha linolénique ou ALA. 
  • L’oméga acide eicosapentaénoïque ou EPA.
  • L’acide docosahexaénoïque ou DHA. 

Quels sont ses bienfaits ? 

Il faut utiliser l’oméga 3 vu ses apports spécifiques au niveau de la peau. C’est tout d’abord un acide gras qui va apporter de l’élasticité à la peau. Cette dernière restera ainsi souple pour éviter l’apparition précoce des rides. En manque d’oméga 3, les membranes des cellules vont devenir dures. 

L’oméga 3 permet d’hydrater la peau. Il stimule la production d’acide hyaluronique et assure la cohésion entre les cellules cutanées. De ce fait, vous allez moins perdre en eau et prévenir les éventuelles déshydratations. Ce sera plus facile de lutter contre les agressions extérieures. 

Avec ses propriétés anti-inflammatoires et anti-érythèmes, l’oméga 3 est capable d’apaiser les irritations senties sur la peau. De plus, c’est un émollient hors du commun qui va aider à adoucir et à assouplir la peau. 

Au niveau des cheveux et des ongles, les omégas 3 peuvent aussi devenir votre allié. Leurs actions hydratantes, nourrissantes et protectrices agissent sur les cheveux et les ongles. Vous n’aurez plus à faire face aux chutes de cheveux et aux cassations des ongles. 

Mis à part ces apports sur la beauté, l’oméga 3 est connu pour d’autres bienfaits intéressants pour l’organisme en général. En effet, l’oméga 3 joue un rôle dans la vision et le développement psychomoteur jusqu’à l’âge de 2 ans. Il est capable de préserver le cœur et les artères. Il peut chasser le mauvais cholestérol. Pour les femmes qui viennent d’accoucher, l’oméga 3 vous évite les baby blues ou dépression après la naissance du bébé. Pour les personnes âgées, l’oméga 3 les évite la DMLA et la maladie d’Alzheimer. 

Quels sont les aliments riches en oméga 3 ? 

La solution naturelle pour éviter le vieillissement de la peau est la consommation des aliments adéquats pour ce faire. Comme le corps n’est pas capable d’en produire, la première source d’oméga 3 c’est l’alimentation. 

La liste des aliments 

Oméga 3.4

De nombreuses sortes d’aliments sont à votre disposition pour faire le plein d’oméga 3. 

Les poissons et les fruits de mer  

Les poissons gras sont les plus grandes sources d’oméga 3. À ses côtés se retrouvent les poissons maigres et les fruits de mer avec une teneur moins importante. On vous recommande de consommer du saumon, du hareng, du maquereau, du thon, des sardines, de la sole, de la raie, du merlan, etc. 

Sous forme d’huile, les poissons sont aussi très intéressants. Il en est ainsi de l’huile de foie de morue. Cette huile possède un taux élevé d’acides gras. Elle peut être consommée régulièrement sans tomber dans l’excès. 

Les fruits à coques

Les noix sont les fruits à coques les plus connues qui se composent beaucoup d’oméga 3. Mais il y a également les pistaches, les noisettes, les amandes, etc. Consommés régulièrement, ses fruits à coque vont vous aider à retrouver une peau jeune. 

Vous pouvez trouver les fruits à coques en entier ou sous forme d’huile. Les huiles sont extraites des fruits comme les noix, le soja, les germes de blé, etc. 

Le colza 

L’huile de colza est l’huile qui assure la santé par excellence. Il s’agit de l’huile équilibrée très riche en oméga 3, mais aussi riche en d’autres éléments essentiels à l’organisme. 

Cette huile peut se substituer sans problème à d’autres huiles. Par exemple l’huile extraite du tournesol, du maïs, de l’arachide, etc. Elle peut par ailleurs se mélanger à d’autres sortes d’huiles neutres comme l’huile d’olive. 

Le lin 

Cet aliment est disponible en graines ou en huile. C’est un aliment très riche en matières grasses. Sous forme de graines, ce sera plus simple d’intégrer le lin dans l’alimentation quotidienne. À noter que le lin sous forme d’huile risque de s’oxyder trop rapidement. Conserver cette huile peut vous causer quelques inconvénients. 

Les œufs 

Si les œufs contiennent tous de l’oméga 3, il ne faut pas prendre certains types d’œufs. Il en est ainsi des œufs provenant des poules élevées en batterie. Les meilleurs œufs sont ceux qui proviennent des poules nourries avec des graines de lin. Les volailles élevées en plein air peuvent aussi donner des œufs à consommer pour gagner une bonne quantité d’omégas 3. 

Les légumes verts 

Les légumes verts contiennent de l’oméga 3. Cependant, ces acides gras sont très faibles en teneur. Malgré cela, les apports d’oméga 3 avec des légumes restent très importants. Comme légume vert, vous pouvez privilégier les mâches, les épinards, la laitue, etc. 

La viande 

Vous trouverez de l’oméga 3 dans la viande. Les teneurs sont plus élevées et plus saines lorsque les animaux ont été élevés en plein air. Il en est de même s’ils ont été nourris avec des aliments riches en oméga 3. Par exemple le lin, la luzerne, l’herbe. Dans le cas contraire, la teneur en acide gras oméga 3 sera très faible. Il en est ainsi des animaux élevé suivant les méthodes modernes. 

Le mode de consommation de ces aliments  

Il ne suffit pas de connaitre la liste des aliments qui sont riches en oméga 3. Il faut savoir les consommer comme il se doit. Sinon, vous ne bénéficierez même pas des acides gras contenus dans l’aliment. 

Pour que les omégas 3 soient bien assimilés et bénéfiques, il faut veiller à un bon équilibre entre l’apport en oméga 3 et en oméga 6. Mieux vaut consommer plus d’aliments riches en oméga 3 qu’en oméga 6 sans mettre trop de différences. L’équilibre parfait serait de manger un tiers d’oméga 6 et deux tiers d’oméga 3. 

À part l’équilibre entre ces deux acides gras, il ne faut pas oublier de mettre un équilibre sur l’alimentation en général. Il est important pour l’organisme de consommer régulièrement des aliments sains, variés et équilibrés tous les jours. Avec les acides gras, rajoutez dans ce cas d’autres éléments nutritifs à votre alimentation. Par exemple des vitamines et des minéraux. Avec le bon mélange, l’assimilation de chaque élément nutritif va se compléter entre eux. Une hygiène alimentaire soignée et complète va assurer un bon fonctionnement général de l’organisme et vous éviter le vieillissement. 

Voici une grille qui vous permet de connaitre l’apport en oméga 3 idéal pour vous. Il est question de connaitre les apports conseillés au quotidien pour: 

  • Un homme, il faut 2,5 g d’ALA
  • Une femme, il faut 2 g d’ALA
  • Tout le monde, il faut 250 mg d’EPA
  • Tout le monde, il faut 250 mg de DHA

Les apports en oméga 3 peuvent être augmentés ou diminués en fonction de la situation personnelle de chacun. Il en est ainsi pour les enfants, pour les femmes enceintes ou allaitantes, pour les personnes âgées, etc. Cela est dû aux différences des besoins. 

Comment remplacer les aliments riches en oméga 3 avec les compléments alimentaires ? 

Parfois, l’alimentation ne suffit pas à elle seule pour garantir un taux d’oméga 3 élevé chez une personne. Dans ce cas, il est nécessaire d’élever votre taux avec des compléments et des suppléments alimentaires. 

Auprès des pharmacies, vous aurez différentes sortes de compléments alimentaires riches en oméga 3. Avant de consommer des compléments alimentaires, il est recommandé de consulter un médecin. Une auto médication s’avérait être dangereuse pour votre santé. Seul un médecin, du moins un pharmacien, peut vous prescrire des compléments alimentaires adéquats pour vos besoins. Ces spécialistes vont vous donner la dose et la durée du traitement de compléments alimentaires. 

Oméga 3.1

La consultation chez le médecin reste la meilleure idée. Il vous fera passer des tests et des analyses pour voir votre état de santé général. Il saura comment l’oméga 3 pourra être bien assimilé dans votre organisme. La dose à prendre et la durée du traitement seront définies de manière plus précise. Les compléments prescrits par les médecins ont plus d’effets que les compléments sans ordonnances. 

Lors de la consommation des compléments alimentaires, il faut suivre à la lettre les prescriptions du spécialiste. Vous éviterez ainsi de prendre des risques inutiles. Dans le cas où des effets secondaires apparaissent et ne disparaissent pas au bout de quelques jours, il faut consulter au plus vite. 

Où trouver des omégas 3 cosmétiques ?  

Il n’y a pas que dans les aliments que l’on retrouve des omégas 3 pour lutter contre le vieillissement. Même s’ils sont les sources principales d’oméga, aujourd’hui, vous gagnerez aussi des omégas 3 dans les cosmétiques. Il est peu connu de tous que l’existence de cet élément dans les produits cosmétiques. Pourtant, cet ingrédient est souvent présent dans tous les produits cosmétiques, voire un incontournable. 

Il est ici question de soigner directement votre peau qui prendre de l’âge avec certains produits cosmétiques riches en oméga 3 anti-âge. Mais quels sont ces produits ? On retrouve les omégas 3 dans la composition des : 

  • Crèmes anti-âge et anti ride 
  • Baumes pour le corps
  • Laits pour le corps 
  • Savons pour le corps 
  • Gels pour le corps 
  • Etc. 

Ces produits cosmétiques ont des propriétés apaisantes, hydratantes, réparatrices et cicatrisantes pour la peau. 

De nombreux salons de beauté proposent des cosmétiques riches en oméga 3. Vous en trouverez également dans les boutiques spécialisées dans le domaine des cosmétiques. Auprès des boutiques généralistes aussi, il est possible de tomber sur quelques produits cosmétiques contenant de ce nutriment. 

Pour bien utiliser vos cosmétiques en oméga 3, il faut respecter les précautions d’utilisations présentes dans la notice. Dans le cas où les produits cosmétiques causent des effets secondaires, il faut arrêter l’utilisation du produit. Par exemple des irritations et des rougeurs. Si les effets ne disparaissent pas au bout de quelques jours, il faut consulter un médecin au plus vite. Pour éviter ces problèmes, on vous recommande voir un dermatologue. Celui-ci vous prescrira ce que votre peau peut supporter ou non. L’utilisation des produits cosmétiques à base d’oméga 3 restera ainsi sans risque pour vous.

Sources et références :

https://ods.od.nih.gov/factsheets/Omega3FattyAcids-HealthProfessional/

https://www.ncbi.nlm.nih.gov/pmc/articles/PMC5032683/

https://link.springer.com/article/10.1007/s40520-019-01146-1

https://www.sciencedaily.com/releases/2012/10/121001140957.htm