Pathologie dentaire : comment prévenir une carie dentaire ?

Carie dentaire01

La carie dentaire est une pathologie dentaire infectieuse. Le premier touché est l’émail de la dent. Une cavité se forme alors dans la dent et se propage en profondeur. En l’absence de traitement, le trou s’agrandit et la carie pourra atteindre la dentine. Le sujet commencera alors à sentir des douleurs, notamment avec le froid, le chaud ou le sucré. Cette pathologie peut gagner la pulpe de la dent. Lorsque les bactéries attaquent le ligament, la gencive ou l’os, un abcès dentaire peut apparaitre. Heureusement, il est possible de prévenir cette maladie.

Pourquoi une carie se forme-t-elle ?

Carie dentaire02

L’un des principaux responsables de l’attaque de l’émail seraient les sucres. En effet, les bactéries qui sont présentes dans la bouche, plus particulièrement les lactobacilles et la bactérie Streptococcus mutans, décomposent les sucres en acides. Ces bactéries se lient aux acides, à la salive et aux particules alimentaires, pour former la plaque dentaire. Cette dernière est à l’origine de la carie dentaire. Le brossage des dents permet d’enlever cette plaque. Les caries dentaires sont très fréquentes et touchent les dents de lait et les dents définitives. Elles atteignent surtout les prémolaires et les molaires, qui sont plus compliquées à nettoyer pendant le brossage. Cette pathologie dentaire ne guérit jamais spontanément et peut causer la chute des dents.  

Quels sont les symptômes ?

Les symptômes de la carie dentaire sont très variables. Ils dépendent entre autres de la localisation et du stade d’évolution de la carie. Au début, lorsque l’émail est le seul touché, la carie peut être indolore. Les signes les plus fréquents sont :

  • Dents sensibles ;

  • Douleurs en mordant ;

  • Douleurs dentaires s’accentuant avec le temps ;

  • Point brun sur la dent ;

  • Douleurs aiguës en buvant ou en mangeant quelque chose de chaud, froid ou sucré ;

  • Pus autour de la dent. 

Qui sont les personnes à risque ?

Carie dentaire03

L’hérédité tient un rôle dans l’apparition des caries. Les enfants, les adolescents, ainsi que les personnes âgées développeraient plus souvent des caries. 

Quels sont les complications ?

La carie dentaire peut avoir de sérieuses conséquences sur la dent et la santé en général. Elle peut notamment causer des douleurs importantes, des abcès parfois accompagnés d’un gonflement du visage ou de fièvre. Mais aussi, des problèmes de nutrition, de mastication, des dents qui tombent ou qui se cassent. Elle doit être traitée au plus tôt. 

Quels sont les facteurs de risque ?

L’hygiène bucco-dentaire est un paramètre essentiel dans l’apparition des caries. Avoir une alimentation riche en sucre peut aussi augmenter de façon considérable le risque de développer des caries. Par ailleurs, un manque de fluor serait également un responsable. Enfin, les désordres alimentaires comme la boulimie et l’anorexie ou les reflux gastro-œsophagiens sont des troubles qui facilitent l’installation des caries. 

Le diagnostic

Il est facile de diagnostiquer la carie dentaire car elle est souvent visible à l’œil nu. Le dentiste posera des questions concernant la douleur et la sensibilité dents dents. Une radiographie peut être nécessaire pour confirmer le diagnostic. 

Quelle est la prévalence ?

Les caries sont très fréquentes. Elles concerneraient plus de neuf personnes sur dix. En France, environ 1/3 des enfants de 6 ans et plus de la moitié des enfants de 12 ans auraient été touchés par cette infection. Par ailleurs, au Canada, 57% des enfants de 6 à 12 ans ont au moins eu une carie. La prévenance des caries touchant la couronne de la dent augmente jusqu’à la quarantaine. Elle se stabilise ensuite. D’autre part, la prévalence des caries qui touchent la racine de la dent, souvent par érosion ou déchaussement de la gencive, continue d’augmenter avec l’âge. Elles sont fréquentes chez les plus âgés. 

La prévention

Carie dentaire04

Une bonne hygiène buccale

Pour prévenir les caries, un point très important est de se brosser les dents le plus tôt possible après chaque repas. Il faut aussi changer régulièrement la brosse à dent, et utiliser du dentifrice au fluor. En outre, il est vivement recommandé d’utiliser du fil interdentaire. Par ailleurs, mastiquer un chewing-gum sans sucre peut augmenter la quantité de salive dans la bouche. Cela permettra alors de mieux neutraliser les acides qui sont présents dans la bouche. Ces gommes à mâcher peuvent donc aider à diminuer les risques de caries. Cependant, le chewing-gum sans sucre ne doit pas se substituer au brossage. 

Eviter le grignotage 

Il est nécessaire d’éviter le grignotage et de surveiller son alimentation. Le fait de manger des aliments sucrés entre les repas augmente le risque de développer des caries, car ces aliments vont rester coincés entre les dents. Aussi, certains aliments comme la crème glacée, le lait, le sucre de table, le miel, les bonbons, ou encore les boissons gazeuses ont tendance à se coller sur les dents. D’autre part, les bébés qui s’endorment avec un biberon de jus de fruits ou de lait, ont plus de risque de développer des caries. 

Application de résine

Un dentiste peut prévenir la pathologie en appliquant une résine sur la surface des dents. On parle alors de scellement des sillons. Il peut aussi proposer un apport en fluor si besoin, car le fluor possède un effet cario-protecteur.


Recevez tous nos astuces pour rester en bonne santé !

Recevez tous nos astuces pour rester en bonne santé !