Problèmes digestifs : quels sont les aliments en cause ?

problèmes digestifs

Lorsque vous mangez, les aliments consommés vont se décomposer dans le corps sous forme de nutriments qui vont être utilisés par l’organisme. Il s’agit du processus de la digestion. Celle-ci est importante pour la santé de votre corps. D’ailleurs, elle est une des raisons pour laquelle vous êtes encore en vie actuellement. Elle assure la transformation des nourritures consommées en différents molécules pour être assimilé facilement par l’organisme. Quant à la partie non absorbée, elle le transforme en déchets et l’élimine.

Cet article abordera donc le fonctionnement de certaines parties du système digestif. Vous y trouverez quelles nourritures et quels compléments sont à favoriser et que faut-il éviter pour une meilleure santé. Il évoquera également les différents symptômes en cas de dysfonctionnement au niveau des organes de votre appareil digestif.

La digestion, est-elle vraiment aussi simple ?

La digestion est une combinaison complexe d’interactions biologiques et de réactions chimiques traversant tout le tube digestif. Ce dernier est normalement divisé en deux zones :

  • Le tube digestif supérieur qui est constitué de la bouche, l’œsophage, l’estomac, et le duodénum ;

  • Le tube digestif inférieur contenant le petit intestin et le gros intestin.

Le tractus gastro-intestinal abrite également une grande partie du système immunitaire du corps. Celui-ci le protège des envahisseurs étrangers en produisant des acides et des colonies de bactéries bénéfiques. Ces dernières vont défendre votre intestin contre les agents pathogènes qui pénètrent dans votre corps. Mais à quoi sert donc le système digestif et comment fonctionne-t-il ?

problèmes digestifs

Le processus et les bienfaits de la mastication

Lorsque vous mangez un aliment, votre bouche sera l’un des premiers organes à entrer en action. Votre langue et vos dents vont agir pour transformer les aliments en petits morceaux. Les enzymes des glandes salivaires vont être utilisées pour commencer à décomposer chimiquement les molécules alimentaires afin d’être absorbées par le corps. C’est pourquoi, les experts en nutrition recommandent toujours de manger lentement et de mastiquer les aliments correctement (au moins 20 mastications par bouchée). Si après avoir mangé, vous ressentez un grand nœud dans votre estomac, c’est probablement parce que vous avez directement avalé de très gros morceaux de nourriture.

Savez-vous pourquoi les nourritures pour bébés sont sous forme de purée ? Eh bien, tout simplement parce qu’ils n’ont pas des dents pour les mâcher et les transformer en petites molécules. Et oui, prendre le temps de bien mâcher les aliments au moment des repas présente certains points positifs :

  • En mâchant vos aliments deux fois plus que vous avez l’habitude de faire, vous pourrez mieux contrôler votre consommation de portions. Cela permettra alors de diminuer naturellement votre apport calorique ;

  • Un autre avantage de mâcher vos aliments plus longtemps : vous les digérez mieux. En effet, la plupart des enzymes digestives se trouvent dans votre bouche, pas dans votre estomac. Par conséquent, mâcher les aliments plus longtemps permet à la nourriture de mieux se décomposer ;

  • En mangeant lentement, vous aurez la possibilité d’apprécier encore plus le goût de la nourriture.

Par ailleurs, il est recommandé de manger des aliments et des liquides ayant la même température que votre corps. Il convient alors de laisser les aliments froids se réchauffer un peu dans votre bouche et de laisser les aliments chauds refroidir pour faciliter la digestion. Il y a toutefois une exception : l’eau. Il est préférable de la boire lorsqu’elle est froide. Ainsi, elle est bien meilleure pour satisfaire la soif.

Les effets des aliments transformés

Dans notre monde moderne, les aliments transformés sont généralement remplis d’édulcorants, de colorants artificiels, de conservateurs artificiels, et de graisses malsaines. Ils ont été conçus pour faire appel à tous vos sens, y compris vos papilles gustatives. Néanmoins, ces éléments sont néfastes pour votre santé. Les fabricants des aliments les contenant ne vous le diront jamais ! De nos jours, de nombreuses personnes préfèrent consommer des aliments transformés. Or, ils possèdent une faible valeur nutritive et peuvent causer de nombreux problèmes de santé. En consommant ces aliments transformés, vous risquez d’avoir les problèmes suivants :

  • Ils peuvent se décomposer en une ou plusieurs molécules toxiques. C’est le cas de l’aspartame, et du Splenda ;

  • Ils risquent de produire des effets biologiques indésirables comme le sirop de maïs à haute teneur en fructose.

Les aliments transformés : des envahisseurs étrangers pour le corps

Dès que les aliments transformés entrent dans votre corps, celui-ci active la libération d’anticorps puissants qui sont destinés à combattre les envahisseurs étrangers. Cela peut alors causer des dommages collatéraux sur les cellules du corps. En effet, un régime alimentaire riche en aliments transformés et en malbouffe peut, à tort, provoquer une attaque interne sur des composants indispensables à votre système digestif.

Chaque personne est affectée différemment par cette attaque interne d’anticorps, sinon tout le monde aura les mêmes maladies auto-immunes. Il faut aussi savoir que les macrophages, l’un des outils les plus puissants du système immunitaire, utilisé pour combattre les envahisseurs étrangers, peuvent aussi endommager les tissus de votre corps.

Qu’est-ce qui se produit dans votre estomac ?

Qu’en est-il du processus digestif ? Une fois que la nourriture passe par la bouche, elle est avalée et atteint l’œsophage. Un lavage acide débutera alors dans l’estomac. D’ailleurs, il n’est pas surprenant de voir apparaître certains problèmes de santé. L’environnement à l’intérieur de l’estomac est marqué par l’acidité (pH 4). Cet acide agit comme une deuxième ligne de défense contre les pathogènes nocifs qui auraient pu passer la première ligne de défense. Une muqueuse protège votre estomac de tout cet acide.

Concernant les acides gastriques, il y a l’acide chlorhydrique (HCL) et la pepsine. Pendant la jeunesse, le corps produit suffisamment d’acide pour bien digérer les aliments. Mais à mesure que vous vieillissez, cette production diminue. Ainsi, vous commencerez à éprouver des problèmes d’acidité gastrique dans la trentaine et la quarantaine lorsque le taux d’acidité gastrique diminue.

L’acide gastrique nuit à la digestion optimale, mais il peut souvent être contrôlé par des suppléments d’acide chlorhydrique (bétaïne HCL) ou des enzymes digestives. Pour la supplémentation en HCL ou en enzymes, certaines règles de base de la chimie doivent être respectées.

La concentration d’acides dans l’ensemble de votre tube digestif varie énormément. Elle est très acide (pH 4 dans l’estomac) à légèrement acide (pH 5,7 à 6,7 dans l’intestin grêle, et pH 7 dans le colon). Si l’HCL ou les enzymes sont utilisés pour favoriser la digestion, il est extrêmement important de ne pas ajouter d’altérations alcalines, inutiles à l’environnement acide. Cela inclut l’eau, mais surtout l’eau alcaline.

Ainsi, avec l’âge, les brûlures d’estomac, les indigestions et les maladies de type RGO deviennent plus fréquentes. Contrairement à ce que l’on pense, ces maladies sont habituellement causées par la réduction de l’acide gastrique, et non par un excès d’acide gastrique. C’est une bonne nouvelle pour beaucoup ! Néanmoins, pour votre digestion, il existe actuellement des aides digestives.

 Ces aides digestives, naturelles ou artificielles, peuvent assurer différentes actions :

  • Aider à produire plus d’acide gastrique, plus d’enzymes et plus de bactéries bénéfiques ;

  • Aider à produire moins d’acide gastrique

Les aides digestives, comme l’acide chlorhydrique, les enzymes et les probiotiques, peuvent être de puissants outils pour maintenir un environnement plus acide et bénéfique dans votre estomac et vos intestins. Ainsi, elles aideront votre système digestif à fonctionner de façon optimale.

Les dangers des médicaments contre les ulcères

Ces soi-disant aides digestives, y compris la classe de médicaments appelés inhibiteurs de la pompe à protons et les bloqueurs H2 (Pepcid AC, Prolosec, Zantac, etc.), peuvent toutefois être néfaste à votre santé. Les médicaments comme le Pepcid AC et le Zantac, vendus pour régler de vos problèmes d’estomac, réduisent votre acide gastrique. De ce fait, en les prenant, vous risquez de rencontrer les problèmes suivants :

  • Réduire encore plus l’acidité dans l’estomac. Or, votre corps a besoin de cette acidité pour fonctionner correctement ;

  • Aggraver les problèmes de votre système digestif ;

  • Compromettre l’absorption de la vitamine B-12 par votre corps.

En outre, la FDA recommande de prendre ces médicaments pour réduire l’acide gastrique pendant trois périodes de 14 jours chaque année. Cependant, il est assez dangereux de prendre ces médicaments pendant une longue période. En effet, ses conséquences ne sont pas clairement déterminées. De ce fait, il est conseillé de ne pas les consommer pendant une longue période. De plus, ces médicaments, connus pour réduire les brûlures d’estomac, ne semblent pas être un bon remède en cas de mauvaise digestion. Par ailleurs, l’utilisation à court terme de médicaments contre les brûlures d’estomac, comme le Prilosec, peuvent provoquer des effets secondaires tels que :

  • Une élimination insuffisante des organismes pathogènes ;
  • L’ostéopénie ;
  • De fortes douleurs abdominales et thoraciques ;
  • Des maladies du foie accompagnées d’éruptions cutanées ;
  • Des étourdissements ;
  • De la diarrhée grave ;
  • Le gonflement des mains, des chevilles ou des pieds ;
  • Des saignements et des ecchymoses inhabituelles ;
  • Fatigue inhabituelle, changements dans la vision
  • Une jaunisse ;
  • De la dépression.

Par conséquent, en cas de troubles digestifs, il faut s’attaquer à ces causes en augmentant l’acidité de l’estomac, et non en la diminuant.

L’importance d’avoir suffisamment de vitamine B12

La vitamine B12, aussi connue sous le nom de cobalamine, ne peut être digérée par l’organisme qu’avec un taux élevé d’acide gastrique. En effet, il faut beaucoup d’acides pour décomposer cette vitamine B. Aussi, si vous cessez de produire de l’acide gastrique, votre corps n’obtiendra pas suffisamment de vitamines B12. Il faut savoir que la supplémentation orale en B12 n’aidera pas à contrôler le problème, puisqu’elle ne se décomposera pas dans votre estomac si la production d’acide est faible. Vous avez tendance à prendre des inhibiteurs de la pompe à protons ou des bloqueurs H2 ? Sachez que pour permettre à votre corps d’absorber efficacement la vitamine B-12, il faut passer par des injections intramusculaires.

Mais pourquoi est-il si important de prendre de la vitamine B-12 ? Celle-ci est indispensable pour le bon fonctionnement du système nerveux et du cerveau. Une carence en cobalamine peut engendrer plusieurs défaillances.

problèmes digestifs

Les symptômes neurologiques d’une carence en vitamine B12

Si votre corps n’assimile pas suffisamment de vitamine B12, vous risquez de rencontrer les signes neurologiques suivants :

  • La confusion mentale ;
  • Des illusions ;
  • La paranoïa ;
  • Des maux de tête ;
  • De la dépression ;
  • Des picotements et des problèmes d’équilibre.

Les symptômes gastro-intestinaux d’une carence en cobalamine

En cas de carence en vitamines B12, vous pouvez présenter les symptômes gastro-intestinaux ci-après :

  • Des nausées ;
  • Des brûlures d’estomac ;
  • Des vomissements ;
  • Des enflures ;
  • Une perte d’appétit et une perte de poids ;
  • De la diarrhée ou encore de la constipation.

Les autres symptômes dus au manque de cobalamine

Le manque de cobalamine provoque également d’autres signes comme

  • De la pâleur et un état de fatigue ;
  • Des problèmes respiratoires même après un léger effort ;

  • Des taches blanches sur la peau, causées par une diminution de la mélatonine. Elles sont habituellement constatées sur l’avant-bras.

Ainsi, le bon fonctionnement du mécanisme d’absorption du B12 est extrêmement important pour une santé optimale. Sans une absorption adéquate de vitamine B12, un certain nombre de problèmes de santé apparemment inexpliqués peuvent survenir. De plus, un médecin risque même d’avoir une certaine difficulté à relier ces symptômes au faible taux de vitamine B12.

A quoi servent les bonnes bactéries ?

Dans l’intestin grêle, il y a environ 100 billions de microorganismes vivant. C’est 10 fois plus nombreux que les cellules dans tout votre corps, qui comptent environ 10 trillions. Ces microorganismes, ou flore intestinale, aident le corps à décomposer la nourriture et la transformer. Ces bactéries, levures et champignons peuvent produire des déchets bénéfiques, selon les aliments digérés. Ils peuvent même produire des vitamines B et K dont votre corps a besoin. Ils décomposent également certains aliments qui ne peuvent être absorbés par l’organisme. En général, ils transforment les glucides en sucres simples et les protéines en acides aminés.

Toutefois, la consommation des céréales, des sucres et des aliments transformés peut nuire au bon fonctionnement de la flore intestinale. Ils aident les mauvaises bactéries à se multiplier rapidement. De ce fait, pour une meilleure santé, plus précisément pour votre santé digestive, il faut éviter autant que possible la consommation de sucres et d’aliments transformés.

Aujourd’hui, des millions de personnes souffrent d’une croissance excessive de levures ainsi que de certaines maladies liées à la propagation rapide de mauvaises bactéries dans leur intestin. On estime qu’environ 80 millions de personnes, principalement des femmes, souffrent actuellement de prolifération de levures. Les symptômes de cette surcroissance peuvent être le syndrome du côlon irritable, un syndrome prémenstruel, des migraines, des allergies alimentaires, des infections fongiques ou un gain de poids. Une forte présence de mauvaises bactéries risque même d’engendrer une vaginite, un asthme, de la fibromyalgie, de la dépression, voire un cancer. La liste est donc bien longue et bien variée d’autant plus que les symptômes sont les mêmes que ceux causés par d’autres maladies. D’ailleurs, si ces symptômes sont causés par une forte présence de bactéries néfastes, la plupart des médecins rencontrent des difficultés pour identifier cette cause.

Par conséquent, pour préserver votre santé intestinale, il est impératif de maintenir un équilibre optimal entre les bons et les mauvais microorganismes. C’est pourquoi les suppléments probiotiques (à vie) sont si importants. Ils augmentent la quantité de bonnes bactéries dans votre intestin. D’ailleurs, on entend souvent que les probiotiques ne survivent pas à un lavage d’estomac très acide. Contrairement à cette idée reçue, les bonnes bactéries comme l’acidophilus se comportent très bien dans un environnement acide. Cet acidophilus peut aussi créer de l’acide lactique pour maintenir un état plus acide dans votre petit intestin.

Voici donc quelques exemples de problèmes de santé auxquels vous pourriez être confronté en cas de déséquilibre des micro-organismes dans votre intestin :

  • Une mauvaise haleine ;
  • De la toxémie, de la fatigue chronique
  • Une confusion cérébrale ;
  • Une faible immunité ;
  • Une mauvaise digestion et absorption.

Aussi, pour favoriser sa flore intestinale, il est recommandé de consommer des aliments fermentés. Vous pouvez, par exemple, manger de la choucroute, du kimchi, du miso, du kéfir, du lassi ou de l’ail noir. Si vous rencontrez des difficultés pour trouver des aliments fermentés de bonne qualité, vous pouvez utiliser un produit probiotique de haute qualité. Il vous aidera à multiplier les « bonnes » bactéries présentes dans votre tube digestif. Si vous recherchez un supplément probiotique, assurez-vous d’en acheter un de bonne qualité.

problèmes digestifs

Le soja : est-il réellement bénéfique pour la santé ?

La consommation du soja est souvent remise en question dans la bonne digestion. Il faut dire que certaines personnes décommandent même la consommation des produits à base de soja non fermenté. Il est, aujourd’hui, présenté comme un aliment sain. D’ailleurs, l’industrie du soja mettre en avant la santé des Japonais, où le soja est la principale composante de leur alimentation. Mais est-il vraiment bénéfique pour la santé ?

Les types de soja au Japon sont des variantes du soja fermenté, y compris le c, la sauce soja, le miso et le natto. Ils sont considérés comme d’excellents aliments même s’ils contiennent des isoflavones, qui peuvent agir comme de puissants goitrigènes ou qui sont nuisibles pour la thyroïde. Donc, si vous avez des problèmes de thyroïde, il est interdit de consommer une grande quantité de ces produits. Le tofu, le lait de soja, l’huile de soja, la poudre de protéines de soja et les graines de soja, représentent actuellement un tableau encore plus complexe. Cependant, le soja non fermenté n’est certainement pas un aliment sain et devrait être évité. Pourquoi dites-vous ? Il contient des toxines naturelles appelées  » anti-nutriments « . Le soja contient également des facteurs antinutritionnels tels que les saponines, les toxines de soja, les inhibiteurs de protéase et les oxalates. Certains d’entre eux interfèrent avec les enzymes indispensables pour digérer les protéines. Même si une petite quantité d’anti-nutriments ne cause aucun problème, actuellement, la quantité de soja consommée par la plupart des gens est extrêmement élevée.

La gomme à mâcher : dangereuse ou non pour la santé ?

Votre corps est conçu pour activer votre processus digestif par la mastication. C’est une bonne chose, car votre corps a besoin d’enzymes et d’acide pour digérer ses aliments. Cependant, mâcher sans manger peut-être contre-productif.

En mâchant un chewing-gum, votre corps envoie des signaux physiques indiquant que la nourriture est sur le point d’être ingurgitée. Les enzymes et les acides qui sont activés lorsque vous mâchez le chewing-gum, peuvent provoquer des ballonnements et une surproduction d’acide gastrique. De plus, la pâte à mâcher risque de causer un déséquilibre des muscles de la mâchoire (si vous mâchez plus d’un côté que de l’autre). Il provoque aussi une articulation temporo-mandibulaire pouvant être un problème de santé chronique et douloureux. Il est donc important d’éviter de mâcher une chiclette.

Les problèmes de vésicule biliaire

La vésicule biliaire emmagasine la bile produite par votre foie et la libère dans le tube digestif. Il est possible que cet organe soit endommagée et doit, de ce fait, être retiré. Ainsi, au lieu de perdre le mécanisme régulant la sécrétion de bile dans votre tube digestif, il est préférable de traiter le dysfonctionnement de la vésicule biliaire en traitant les déséquilibres alimentaires. Ce traitement est le meilleur moyen, le plus direct, d’intervenir sur les troubles des mécanismes digestifs. Toutefois, si le problème s’empire, il est nécessaire d’enlever la vésicule biliaire. Lorsque cela se produit ou si elle a déjà été enlevée, vous aurez des difficultés à dégrader les graisses dans votre tube digestif. Vous risquez même d’avoir une diarrhée. Sans le mécanisme de régulation de la bile, votre tube digestif pourrait recevoir trop ou trop peu de bile. Vous devez donc ajuster votre alimentation avant qu’il ne soit nécessaire de retirer le régulateur biliaire.

En cas de perte de vésicule biliaire, il est plus facile de combattre la mauvaise digestion avec l’HCL et les enzymes. La meilleure enzyme est celle qui se décompose en graisse ou lipase.

Un autre point à ne pas oublier en cas de problèmes dans la vésicule biliaire, même après son retrait : votre corps a toujours besoin de « bonnes » graisses. Il est donc essentiel d’avoir une bonne source de gras oméga-3 (comme l’huile de krill) pour être en bonne santé même en cas de difficulté au niveau de la vésicule biliaire.

Les derniers points à connaître pour préserver la santé de votre système digestif

Espérons que ce voyage dans votre système digestif vous a aidé à mieux comprendre pourquoi il est vital de donner à votre corps le bon carburant et les aides digestives dont il a besoin. Il vous aidera aussi à savoir les problèmes provoqués par la consommation de mauvais aliments. Il vous permettra également de comprendre pourquoi une alimentation riche en sucres simples peut avoir des conséquences négatives. Vous connaîtrez aussi les impacts négatifs de la croissance des levures pour l’organisme.

Par ailleurs, d’autres points s’avèrent aussi être nécessaires pour prendre soin de votre système digestif. Sachez qu’un régime alimentaire riche en produits chimiques artificiels peut également entraîner d’autres problèmes digestifs tels que :

  • Le reflux gastrique ;
  • L’indigestion ;
  • Les brûlures d’estomac ;
  • Les douleurs abdominales ;
  • Les vomissements et la diarrhée.

Rappelez-vous que votre système digestif est un système dynamique extrêmement complexe. Il vous protège contre les envahisseurs nocifs de l’environnement extérieur grâce à un mécanisme de défense puissant. Aussi, pour favoriser la bonne digestion, aider les micro-organismes bénéfiques à prospérer, et garder les problèmes digestifs à distance, vous pouvez prendre certaines mesures proactives. Pour ce faire :

  • Mangez uniquement des aliments naturels ou évitez autant que possible les aliments chimiques artificiels ou les aliments industriels ;

  • Manger régulièrement des aliments crus ;

  • Consommez des aliments fermentés ;

  • Variez vos aliments et assurez-vous que cela soit réalisé de façon équilibrée ;

  • Éviter autant que possible la consommation de médicaments pharmaceutiques ;

  • N’adoptez pas une alimentation riche en sucres simples ;

  • Évitez les aliments génétiquement modifiés.

Vous trouverez quotidiennement une grande variété de choix d’aliments. Notre monde moderne a également trouvé des façons vraiment innovatrices de présenter un aliment qui fait appel à tous vos sens. En effet, il est assez fréquent de voir actuellement des aliments qui réveillent le sens gustatif, l’odorat et la vue. Cependant, il ne faut pas compter sur vos sens pour choisir les nutriments dont votre corps a besoin. Cela pourra vous mener sur la voie de l’autodestruction ou vers des maladies chroniques. Cela risquera même de réduire votre espérance de vie réduite ainsi que celle de vos générations futures.

Il est donc impératif de bien rechercher des aliments à la fois délicieux et nutritifs. Il faut aussi bien distinguer les aliments sains de ceux qui ont été uniquement traités, conçues, et commercialisées pour faire appel au sens de la vue ou à celui de l’odorat.

Sources

https://www.biron.com/fr/centre-du-savoir/petit-guide-biron/troubles-digestifs/

https://digestion.ooreka.fr/astuce/voir/263843/bonne-digestion-quels-aliments-choisir-et-eviter

http://www.doctissimo.fr/html/nutrition/dossiers/cure-detox/articles/11614-ameliorer-confort-digestif.htm

https://www.santemagazine.fr/alimentation/regime-alimentaire/salimenter-en-cas-de-troubles-digestifs-173422

https://www.topsante.com/medecine/digestion-et-transit


Recevez tous nos astuces pour rester en bonne santé !

Recevez tous nos astuces pour rester en bonne santé !