Quel lien existe-t-il entre un patient arthrosique et l’obésité ?

arthrosique et l’obésité01
19 décembre 2020
-

L’excès de poids constitue un facteur de risque exposant une personne à la maladie de l’arthrose. Cela concerne de façon principale les articulations qui travaillent en charge. De la même manière, un patient arthrosique présentant un poids élevé a intérêt à le contrôler afin de soulager les symptômes de la maladie. Même une perte de poids modérée permettrait d’améliorer de façon significative l’état fonctionnel d’un patient atteint d’arthrose. 

Distinguer l’obésité et le surpoids

arthrosique et l’obésité05

On tente souvent d’assimiler l’obésité au surpoids alors même que ce sont deux termes différents. Ils sont chacun définis par des valeurs précises d’indice de masse corporelle. Pour le calculer, il suffit de diviser le poids en kilogramme par le carré de la taille en mètre. Une personne présentant un IMC supérieur à 25 est considérée comme ayant un poids excessif. On parle de surpoids pour un IMC compris entre 25 et 29.9 tandis qu’on parle d’obésité à partir de 30. Un patient arthrosique a de fortes chances d’avoir été le résultat de l’obésité. 

Qu’est-ce qui augmente ce risque d’obésité ?

La principale cause de l’obésité est la conséquence néfaste du mode de vie actuel. En effet, plusieurs personnes ont tendance à avoir un régime alimentaire trop riche en calories avec trop de sucres et de graisses animales. Par conséquent, l’énergie absorbée en excès est stockée sous forme de tissu adipeux. La sédentarité constitue également une cause aggravante de l’obésité. Elle se manifeste par l’insuffisance d’exercice favorisée par les commodités modernes. Par commodité, on peut citer les automobiles, les ascenseurs, les escaliers mécaniques, etc. Le déséquilibre entre apports énergétiques et dépenses énergétiques se fait grand et favorise l’obésité. À cela s’ajoute l’effet de certains médicaments tels que les anxiolytiques et les antidépresseurs. Enfin, il ne faut pas négliger les facteurs héréditaires comme facteurs de risques. 

Quels sont les risques associés à l’obésité chez les personnes arthrosiques ?

L’obésité est une maladie exposant une personne à nombreuses conditions graves dont l’hypertension, le diabète et les maladies cardiovasculaires. Elle multiplie par 4 ou par 5 le risque d’arthrose par un effet mécanique. D’un autre côté, l’excès de graisse exerce également un effet biologique sur les articulations. 

La gonarthrose

arthrosique et l’obésité03

La gonarthrose qui est une atteinte articulaire chronique au niveau du genou est le plus fréquemment liée à l’obésité. On estime que le risque de souffrir de cette forme d’arthrose est 4 fois plus important chez les femmes obèses et 5 fois plus chez les hommes obèses. Cette comparaison est faite avec les personnes de même sexe mais avec un poids normal.

La coxarthrose

Bien que celle-ci soit plus faible, l’excès de poids augmente également le risque de souffrir de l’arthrose de la hanche. Chez les hommes avec une obésité modérée, les prothèses de la hanche sont 2.5 fois plus fréquentes. Plus de deux tiers des patients opérés pour coxarthrose ont un poids excessif. 

L’arthrose de la main

On remarque que l’arthrose de la main est plus courante chez les personnes en surpoids comparées à celles au poids normal. L’hypothèse est que des facteurs métaboliques dont les adipokines y joueraient un rôle. Au niveau des doigts, ce n’est pas uniquement l’excès de poids qui en est la cause. L’accumulation de substance dans le tissu gras explique ces cas. En effet, le tissu adipeux constitue un réservoir de substances génératrices d’arthrose. 

Pour quelle raison l’excès de poids favorise-t-il l’arthrose ? 

Il paraît évident que les articulations soumises à un travail en charge subissent les conséquences néfastes d’un excès de poids. Lors de la marche par exemple, les genoux supportent une force allant de 3 à 6 fois le poids du corps. L’augmentation de la charge due à l’obésité paraît inévitablement dégrader le cartilage en augmentant les contraintes exercées. Mis à part cet aspect mécanique, d’autres facteurs liés à l’excès pondéral pourraient favoriser l’arthrose. 

Pratiquer des exercices pour améliorer l’arthrose

arthrosique et l’obésité04

Il est vrai que l’excès de poids est favorisé par le manque d’exercice. Toutefois, certains exercices sont contre-indiqués chez un patient arthrosique. La pratique d’exercices adaptés est particulièrement conseillée en fonction de la localisation et les symptômes de l’arthrose. L’existence d’autres maladies dont les maladies cardiaques est également à prendre en compte. La présence d’un médecin est donc particulièrement conseillée afin de déterminer les exercices adaptés et individualisés. Éventuellement, un kinésithérapeute pourrait également aider. 

Les effets bénéfiques de l’exercice sur les personnes arthrosiques

La pratique d’exercice en vue de la perte de poids chez un patient arthrosique entraîne nombreux avantages hormis la perte de poids. Elle permet notamment de :

  • Diminuer la douleur et la raideur des articulations ;

  • Ralentir la progression de l’arthrose ;

  • Renforcer les muscles qui soutiennent l’articulation pour mieux supporter les charges ;

  • Améliorer la souplesse des articulations.

Il est incontestable que la pratique d’exercice est toujours une solution proposée à plusieurs maux. 

Quid du régime alimentaire chez les personnes arthrosiques

En principe, il n’existe pas de régime alimentaire particulier pour retrouver un poids normal chez un patient arthrosique. Les principes diététiques sont les mêmes que pour toute personne en surpoids. Ils comprennent notamment la diminution de consommation de viandes rouges et de charcuteries et l’augmentation de quantité de fruits et légumes.


Recevez tous nos astuces pour rester en bonne santé !

Recevez tous nos astuces pour rester en bonne santé !