Quelle relation entre obésité et troubles psychologiques ?

Obésité01
7 décembre 2020
-

L’obésité se traduit par un excès du poids. Elle peut être modérée ou morbide en fonction des kilos en trop. Pour la reconnaître et définir sa gravité, le calcul de l’indice de masse corporel ou IMC doit être effectué avec la mesure de la tour de taille. Le surpoids et l’obésité peuvent avoir de graves conséquences sur la santé physique. Tel est par exemple le cas des troubles cardiovasculaires. Cependant, à part ses effets physiques, ce problème de poids peut aussi impacter sur la santé mentale. Justement, dans ce qui suit, il sera question de mettre en avant la relation entre troubles psychologiques et obésité

Obésité et dépression, une complexe relation

Obésité02

Lorsqu’il s’agit de l’obésité, tout le monde pense de suite à ses effets sur le cœur ou encore aux divers autres problèmes de santé qu’elle peut provoquer comme le diabète. Mais figurez-vous que l’obésité peut aussi avoir des effets sur la santé mentale. La relation entre obésité et troubles psychologiques est assez complexe. Effectivement, l’obésité peut à la fois être une cause et une conséquence, surtout en ce qui concerne la dépression. 

La dépression est une des affections mentales les plus courantes. Elle concerne particulièrement les personnes obèses. Mais le lien qui relie les deux problèmes de santé est assez difficile à saisir. D’une manière, l’obésité peut conduire la personne concernée à être dépressive. Mais d’une toute autre manière, la dépression peut provoquer une mauvaise alimentation et provoquer une prise de poids considérable. D’après une étude, il a été prouvé que la dépression augmentait de 58 % la possibilité de devenir obèse.  

Le traitement des troubles psychologiques à l’origine de l’obésité

À part les troubles psychologiques en eux-mêmes, leurs traitements peuvent aussi provoquer l’obésité. En effet, les antidépresseurs ou encore les régulateurs de l’humeur peuvent favoriser la prise de poids en favorisant l’hyperphagie. Cette dernière est la tendance à manger beaucoup. Et parmi les traitements les plus favorables à la prise de plusieurs kilos, voire une dizaine de kilos en plus, les antipsychotiques tiennent la première place du podium. Ce type de traitement est surtout prescrit aux personnes souffrant de schizophrénie. Les dizaines de kilos en plus qu’il provoque favorisent les troubles cardiovasculaires et conduisent à une diminution de l’espérance de vie.  

Les troubles anxieux et la nourriture 

Obésité03

À part la dépression ou encore les traitements des troubles psychologiques, certains troubles anxieux sont également en étroite liaison avec la survenue de l’obésité. C’est le cas de certaines phobies, TOC ou encore de syndrome de stress post-traumatique. Les personnes atteintes de ces troubles se réfugient généralement dans la nourriture pour atténuer les effets de la maladie. Dans ces cas-là, la nourriture devient en quelque sorte d’anxiolytique permettant de chasser l’angoisse. Mais lorsque le patient à souvent recours à la nourriture, cela peut se solder par l’hyperphagie, la prise de poids et enfin l’accentuation de l’anxiété. Ainsi, l’obésité peut aussi être provoquée par les divers troubles anxieux ressentis par la personne concernée. 

À part les troubles anxieux, il y a aussi la bipolarité et l’hyperactivité qui peuvent être en lien étroit avec l’obésité. En effet, ces problèmes mentaux, du fait de leur caractéristique impulsive, favorisent l’hyperphagie. D’ailleurs, selon les spécialistes, les troubles bipolaires sont souvent notés chez les personnes obèses. Mais même si cela est très fréquent, la nature exacte du lien qui les relie n’est pas très claire jusqu’à présent. 

En matière d’obésité, l’hyperphagie ou l’absorption compulsive d’aliments peut vite devenir un geste addictif. En effet, le patient peut s’en servir pour combler son mal-être ou un manque affectif. 

Les principales conséquences psychologiques de l’obésité :

Pour résumer les effets de l’obésité sur la santé mentale, vous avez ci-après ses principales conséquences :

  • La perturbation de la perception de l’image de son corps ;

  • Une mésestime de soi ;
  • Un sentiment d’incompréhension, mais surtout d’exclusion de la société ;

  • Des états dépressifs.

En d’autres termes, l’obésité conduit la personne concernée à rejeter son corps. Elle se trouve laide et se culpabilise, des fois, il peut arriver que les personnes obèses se dégoûtent de leurs propres corps. Ce qui impacte sur leur santé mentale. 

Quel traitement pour l’obésité et les troubles psychologiques ?

Obésité04

Vous l’aurez compris, le poids peut influencer la santé mentale et cette dernière peut aussi influencer le poids. Du fait de la réciprocité de leur relation, ces deux troubles de santé doivent alors être traités en parallèle. Ainsi, il est important pour les médecins de dépister une maladie psychiatrique chez une personne atteinte d’obésité en plus de chercher à s’occuper de son poids. Aussi, sur le plan mental, il est aussi nécessaire de traiter les problèmes de poids chez une personne souffrant de trouble psychiatrique. 

Un traitement combiné est le plus à même de venir à bout des problèmes de santé rencontrés par la personne concernée. Ainsi, au-delà de la simple perte des kilos en trop, un suivi psychologique fait par un professionnel est aussi nécessaire. Enfin, le soutien de l’entourage est aussi primordial pour le bon déroulement et la réussite des traitements. Vous l’aurez compris, le traitement de cette double problématique dépend entièrement d’une approche pluridisciplinaire.

Références :

https://www.inserm.fr/information-en-sante/dossiers-information/obesite

https://www.partenamut.be/fr/blog-sante-et-bien-etre/articles/obesite-troubles-mentaux


Recevez tous nos astuces pour rester en bonne santé !

Recevez tous nos astuces pour rester en bonne santé !