En général, notre système immunitaire est solide, surtout si on veille à une bonne hygiène de vie et à une alimentation équilibrée. Toutefois, comme toutes les fonctions de l’organisme, il peut être fragilisé par certains facteurs. Pour prémunir ces faiblesses, découvrez ce qui peut affaiblir votre système immunitaire.

Pourquoi le système immunitaire se dérègle-t-il ?

Le système immunitaire est le mécanisme de défense de l’organisme contre les agressions extérieures (virus, bactéries, etc.). Mais dans certaines situations, ce système peut s’affaiblir. En effet, il peut être sujet à des dysfonctionnements, comme lors des maladies auto-immunes (diabète de type 1, thyroïdite d’Hashimoto, etc.)

En général il s’agit d’anticorps ou de cellules immunitaires qui s’attaquent à nos propres cellules. Les causes peuvent être multiples, il peut s’agir d’une susceptibilité génétique ou hormonale. Un recours trop fréquent aux antibiotiques peut également être à l’origine de ces perturbations. Parfois, c’est le résultat d’une infection à un microbe dont un des composants est similaire à celui d’une cellule humaine. Dans tous les cas, il faut connaître les causes de ces dérèglements pour pouvoir les prévenir ou les éviter. 

Voici une vidéo sur l’élément essentiel pour optimiser votre immunité : 

Les facteurs qui affaiblissent le système immunitaire

Nous allons aborder successivement les 8 facteurs les plus fréquents qui affectent notre système immunitaire pour pouvoir les prévenir.

1. Le surpoids et l’obésité

En prenant du poids, votre corps emmagasine beaucoup de graisses. Le tissu adipeux secrète ensuite des cytokines spécifiques qui peuvent entraîner des micro-inflammations. À terme, ces dernières altèrent l’immunité et vous rendent vulnérable aux infections. C’est pourquoi il est essentiel d’adopter une bonne hygiène de vie et faire de l’exercice. N’hésitez pas à consulter un nutritionniste ou un spécialiste en cas d’obésité morbide pour déterminer les objectifs et le type d’activité physique idéal. 

2. Les déséquilibres du diabète

L’hyperglycémie peut entraîner des réactions immunitaires incontrôlables lorsqu’elle n’est pas contrôlée. Cela expose ainsi les personnes atteintes à une sensibilité accrue aux infections, surtout à la grippe, aux bronchites ou encore aux infections urinaires. En cas de diabète , il est donc indispensable de suivre scrupuleusement son traitement et de faire des examens périodiques pour s’assurer que le taux est normal. 

3. L’hypertension

Une hypertension artérielle peut provoquer un emballement de quelques globules blancs qui peuvent entraîner un déséquilibre de l’immunité. Il est donc très important de contrôler la tension et de continuer à prendre son traitement dans n’importe quelle situation. En cas de prise d’autres médicaments craignant une interaction avec votre traitement initial, pensez toujours à contacter votre médecin traitant. Il est aussi à noter que les médicaments antihypertenseurs n’affaiblissent pas l’immunité, comme il a été parfois énoncé.

4. L’excès de consommation de sel

Une consommation excessive de sel conduirait à un affaiblissement de l’immunité selon une étude menée par la revue Science Translational Medicine publiée en 2020. Ainsi, non seulement cette habitude entraîne une augmentation de l’hypertension artérielle, mais elle entraîne également des déficits immunitaires. Les sujets ayant consommés plus de 6 g de sel par jour ont démontré ce fait durant cette étude. La consommation de fast food sur le long terme conduit également aux mêmes résultats. C’est pourquoi l’OMS recommande d’éviter la consommation excessive de drunk food et de sel.

système immunitaire

5. Le stress

Les pics de stress sont toujours les moments où on constate une hypersensibilité aux maladies et aux infections. D’ailleurs, ces dernières durent plus longtemps lorsque l’organisme est soumis à un stress élevé. Pour vérifier cette théorie, des chercheurs de l’Inserm au Centre d’immunologie de Marseille-Luminy ont publié une étude qui montre que les hormones du stress stimulent les récepteurs de certaines cellules immunitaires. Ces dernières sont alors incapables de produire les substances chimiques nécessaires pour combattre les virus. Il faut ainsi éviter au maximum le stress ainsi que toutes formes de dépression pour éviter un dérèglement immunitaire.

6. Le manque de sommeil

Plusieurs études ont montré que le manque chronique de sommeil conduit à une vulnérabilité face aux infections. En général, il faut dormir au moins 6 heures par nuit pour un repos optimal. En limitant ce temps, vous limitez aussi le sommeil profond qui favorise la fabrication de lymphocytes B. Ces derniers sont responsables de la production d’anticorps. Le manque de sommeil a ainsi une incidence négative sur l’immunité. 

7. Quelques traitements

système immunitaire

Certains traitements comme la chimiothérapie ou encore les médicaments immunosuppresseurs affaiblissement le système immunitaire sur le long terme. Ces dernières altèrent le fonctionnement des cellules immunitaires. C’est pourquoi les personnes souffrant de cancer ou de maladies auto-immunes sont particulièrement sensibles aux infections et aux maladies virales.  

8. L’âge

La performance de nos cellules s’altère avec l’âge. C’est ainsi que vers la soixantaine, nos cellules immunitaires commencent à s’affaiblir. Certains lymphocytes T réagissent alors moins bien aux agressions selon certaines études. L’organisme a plus de mal à se défendre et devient plus vulnérable aux infections.

Sources et références : 

https://www.apa.org/research/action/immune

https://www.ncbi.nlm.nih.gov/pmc/articles/PMC1361287/

https://www.bbc.com/future/article/20200521-can-staying-inside-weaken-the-immune-system

webmd.com/cold-and-flu/ss/slideshow-how-you-suppress-immune-system

https://www.dlr.de/content/en/articles/missions-projects/horizons/experimente-horizons-immuno2.html