Tout ce qu’il faut savoir sur la carence en vitamine B

vitamine B

La vitamine B est l’ensemble des complexes chimiques de 8 vitamines B ayant un rôle essentiel à l’organisme. Les causes de la carence sont nombreuses et peuvent également entraîner des conséquences néfastes. La réalisation d’un diagnostic est indispensable avant de choisir la solution pour lutter contre la carence. La prise doit être suivie de précautions.  

Les rôles de la vitamine B 

VITAMINE B

D’abord, nombreux sont les rôles de la vitamine B. Cela est dû aux nombreux types de vitamine B qui existent. Chaque complexe de vitamine B propose des rôles distincts. Dans tous les cas, les rôles consistent à procurer une performance physique et mentale à un individu. 

  • La vitamine B1 ou thiamine a pour rôle de convertir les glucides en énergie. Elle va ainsi assurer le fonctionnement normal des muscles, surtout le muscle cardiaque. Elle va également assurer un métabolisme énergétique normal et le bon fonctionnement du système nerveux. 

  • La vitamine B2 ou riboflavine va libérer l’énergie à partir des aliments. Cela va avoir bon effet sur le métabolisme du fer dans l’organisme. Cette vitamine va ainsi assurer le maintien du taux correct de globules rouges. La fatigue ressentie au quotidien sera de ce fait moindre. 

  • La vitamine B3/PP ou niacine va jouer un rôle dans le fonctionnement normal du système nerveux. 

  • La vitamine B5 ou acide pantothénique transporte l’oxygène dans les cellules pour garantir la performance mentale. Elle aide dans la synthèse des hormones stéroïdes au niveau de la synthèse du cholestérol, de la vitamine B et de certains neurotransmetteurs. 

  • Quant à la vitamine B6 ou pyridoxine, elle s’implique également dans le métabolisme de plusieurs acides aminés. Sur le plan physique et psychologique, leurs bons fonctionnements seront au rendez-vous. 

  • La vitamine B8 ou biotine a pour rôle principal sur le métabolisme des acides gras. Elle active également les autres vitamines B.

  • La vitamine B9 ou acide folique garantit la formation normale des globules rouges et leur oxygénation. 

  • La vitamine B12 est aussi la vitamine qui joue le plus grand rôle de tous les complexes de vitamines B. Elle agit sur tout l’organisme en apportant en même temps les avantages des autres complexes de vitamines B. 

VITAMINE B

Les causes de la carence en vitamine B

En premier lieu , il existe des personnes qui sont en manque de vitamine B. Les causes de cette carence peuvent être de toutes les sortes. La première cause de la carence en vitamine B est la génétique. Certaines personnes ont développé des gènes de type MTHFR. Dans ce cas, la personne peut tomber dans la carence en vitamines B très facilement. 

Ensuite, une mauvaise alimentation est aussi une autre cause importante de la carence en vitamine B. Actuellement, la plupart de la population consomme tout et n’importe quoi au quotidien. Ici, les aliments consommés sont pauvres en nutriments essentiels à l’organisme. Cette mauvaise alimentation n’entraîne pas seulement les carences en vitamines B. Il en est ainsi des autres vitamines, des minéraux, etc. 

De plus, un niveau de stress élevé va également provoquer la carence en vitamine B. Ce problème psychologique va épuiser votre corps des différents types de vitamines B. Les facteurs de stress les plus connus sont : le travail, les études, les maladies, les problèmes personnels, la dépression, etc. Lorsque le stress est chronique, la carence en vitamine B sera d’autant plus prononcée. Cela peut conduire à l’épuisement total des vitamines B.

D’ailleurs, quelques problèmes au niveau de l’estomac peuvent provoquer une carence en vitamine B. Il en est ainsi du mauvais niveau d’acide gastrique. Quand vous manquez d’acide dans l’estomac, il sera plus difficile d’absorber les vitamines B. Il en est de même des infections intestinales. Cela provoque un déséquilibre au niveau de la flore intestinale. Les bactéries responsables de l’infection vont absorber directement les vitamines B. 

Enfin, il faut savoir que la prise de certains médicaments peut engendrer des manques en vitamine B. Ce sont les médicaments qui réduisent les niveaux de vitamine B dans l’organisme. Il en est par exemple ainsi des inhibiteurs des récepteurs H2, des inhibiteurs de la pompe à protons, la metformine, les antibiotiques chloramphénicols, la colchicine, l’éthanol, la lévodopa, la carbidopa, etc. 

VITAMINE B

Les symptômes de la carence 

La carence en vitamine B peut causer quelques symptômes. Ce sont les premiers signes qui permettent de reconnaitre l’existence de la carence. Au début de la carence, le patient va ressentir des fourmillements dans les extrémités de ses membres. D’ailleurs, il n’y a pas que les fourmillements, mais aussi les engourdissements, voire les paralysies. 

Les symptômes les plus fréquents d’une carence en vitamine B sont : 

  • La perte d’appétit 
  • La perte de poids
  • L’irritation de la langue 
  • Les diarrhées 
  • Les douleurs dorsales et dans les membres
  • L’anémie 
  • La perte de cheveux 
  • La perte de sommeil 
  • La fatigue 
  • L’essoufflement 
  • Les palpitations 
  • La vision floue 
  • La surdité progressive 
  • La démarche anormale 
  • La faiblesse des défenses immunitaires 

Les personnes atteintes de carence en vitamine B ont également tendance à ne plus ressentir la douleur et la pression. 

Sur le plan psychologique, il est également possible de développer des symptômes. Il en est ainsi de la dégradation du système nerveux. Le patient fait face à des difficultés de concentration et à des difficultés de mémorisation. Certains patients font même des hallucinations dans la journée. Par ailleurs, la carence provoque notamment l’irritation, le changement de comportement et de personnalité soudaine, la confusion, la démence, etc. 

Les complications de la carence 

Lorsque les symptômes d’une carence en vitamine B ne sont pas soignés, le patient risque de subir des complications.

En effet, le patient peut développer des maladies quand la carence n’est pas traitée comme il se doit. Il en est ainsi d’une anémie, d’une dégradation du système nerveux, du défaut de réparation ou de synthèse de l’ADN, etc. Avec le temps, la carence en vitamine B est aussi responsable de l’augmentation de la mortalité. 

Ainsi, pour les femmes qui souhaitent procréer, le manque de vitamine B non soignée peut causer des infertilités. Sinon, la femme peut vivre une fausse-couche, une prééclampsie, une naissance prématurée, etc. 

Le diagnostic de la carence 

D’abord, pour reconnaitre une carence en vitamine B, il ne suffit pas de tenir compte des symptômes apparents. Ces symptômes peuvent en effet être trompeurs. Il est possible de confondre un symptôme spécifique avec les symptômes d’une autre maladie. Pour éviter cela, il est recommandé de faire un diagnostic. 

La réalisation du diagnostic se fait auprès d’un médecin spécialiste. Ce dernier va réaliser quelques examens. Il en est ainsi de l’examen des symptômes, du mode de vie, des habitudes quotidiennes, etc. S’ensuivent également les examens physiques où le médecin étudiera par exemple l’évolution de votre peau, votre poids, votre rythme cardiaque, etc.

Ensuite, il faut faire des tests pour confirmer l’existence réelle de la carence en vitamine B. Un examen sanguin complet sera nécessaire. Cette analyse permet de voir le taux d’homocystéine, de folate sérique, de sérum B12. Le test d’acide organique est préconisé pour déterminer les raisons des symptômes. Ce test d’urine va en dire long sur votre carence ou non en vitamine B. On distingue le test des micronutriments pour reconnaître une carence en vitamine B. Il s’agit ainsi d’une analyse nutritionnelle complète. Ce test permet de voir votre niveau de vitamine B. 

VITAMINE B

Les solutions contre la carence en vitamine B

La lutte contre la carence en vitamine B peut passer par des solutions naturelles ou aussi des solutions médicamenteuses. 

Les aliments 

Les solutions naturelles concernent l’alimentation. Il est question de modifier ses habitudes alimentaires. Vous êtes appelé à adopter un régime qui apportera les nutriments en vitamine B dont vous aurez besoin. Il faut en effet commencer à manger sain, varier et équilibrer tous les jours. 

Les aliments riches en vitamine B sont : 

  • Les levures de bière 
  • Les légumes secs 
  • Les légumes verts 
  • Les fruits 
  • Les noix
  • Les graines 
  • Les germes de blé 
  • Le riz sauvage 
  • Les champignons
  • Les flocons d’avoine 
  • Le soja  
  • Les amandes 
  • L’orge 
  • Les lentilles 
  • Les viandes
  • Les abats 
  • Les volailles 
  • Les poissons 
  • Le lait 
  • Le jaune d’œuf 

Donc, pour lutter contre une carence en vitamine B, on vous recommande d’intégrer régulièrement ces aliments dans vos plats. 

Les suppléments alimentaires 

En effet, une bonne alimentation ne suffit pas toujours pour éviter une carence en vitamine B. Certaines vitamines B ne se retrouvent pas dans les aliments. Pour compléter vos besoins, il faut alors prendre quelques suppléments alimentaires en vitamine B. Il est aussi surtout recommandé aux personnes végétaliennes de prendre ces supplémentations. En effet, leur alimentation manque beaucoup de nutriment comme la vitamine B12. 

Pour pouvoir consommer des suppléments alimentaires en vitamine B, il est aussi nécessaire d’abord de consulter un médecin. Celui-ci pourra vous prescrire la vitamine B dont votre corps aura besoin. Il vous prescrira également la dose de vitamine B à prendre et la durée du traitement à suivre. 

La prise de la vitamine B 

La prise de la vitamine B est également soumise à certaines conditions. Quand vous soignez votre carence sans prendre les bonnes précautions, vous risquez de provoquer quelques problèmes. Ces précautions sont à prendre minutieusement en compte. 

La dose de vitamine B 

En premier lieu, s’il faut prendre une vitamine B régulièrement, il ne faut surtout pas en prendre trop. Une dose doit être respectée en fonction de l’âge, de la situation de chacun et du type de vitamine B. Les doses de vitamines B à prendre sont à peu près les mêmes pour tous. Seuls 3 complexes de vitamines B possèdent des doses maximales recommandées à prendre.

En seconde lieu, ce sont principalement les vitamines B3, B6 et B9. Moins de 3 ans, le B3 recommandé est de 10 mg, le B6 de 30 mg et le B9 de 300 µg. De 4 à 8 ans, il faut au maximum 15 mg de B3, 40 mg de B6 et 400 µg de B9. Avant 14 ans, on doit consommer 20 mg de B3, 60 mg de B6 et 600 µg de B9. À partir de 14 ans, B3 de 30 mg, B6 de 80 mg et B9 de 800 µg seront nécessaires. Dès 18 ans et plus, il faut aux environs de 35 mg de B3, de 100 mg de B6 et de 1000 µg de B9. Il ne faut pas dépasser ces doses pour éviter les conséquences des surdoses. 

Les contre-indications 

Pour certains complexes de vitamines B, il existe quelques contre-indications. Il en est ainsi pour la vitamine B3 dans forme à libération soutenue. Cette vitamine est également contre-indiquée si vous êtes touché par des antécédents ou des maladies particulières. Par exemple maladie de foie, de goutte et d’ulcère. Dans le cas où vous consommez une grande quantité d’alcool, la consommation de vitamine B3 n’est pas recommandée. 

Les interactions 

En effet, la vitamine B9 peut avoir des interactions avec certaines plantes et des suppléments. Il en est ainsi du thé vert et du thé noir. Ces boissons vont diminuer l’absorption de la vitamine B9. Quelques médicaments peuvent entrer en interactions avec la prise de vitamine B. Par exemple la combinaison de la vitamine B3 avec des traitements hypocholestérolémiants à base de statines. Cela va ainsi augmenter les risques de rhabdomyolyse, c’est-à-dire la destruction des cellules musculaires. 

Les médicaments pour traiter la tuberculose sont capables de diminuer le taux de vitamine B3. D’autres médicaments vont aussi limiter l’absorption de la vitamine B6. Ce sont les isoniazides, les pénicillamines, les théophyllines, les contraceptifs oraux, les œstrogènes, les hydralazines, les tétracyclines, les antidépresseurs, etc.  

De plus, si vous prenez la lévodopa contre la maladie de Parkison, à plus de 50 mg par jour, la vitamine B6 va diminuer ses effets. L’assimilation de la vitamine B12 peut être ainsi réduite par la colchicine contre la goutte et la cholestyramine contre le cholestérol. 

VITAMINE B

Les effets indésirables 

La prise de certains complexes de vitamines B peut engendrer des effets indésirables. Par exemple, dépasser la dose recommandée par jour, des cas de neuropathie périphérique peuvent apparaître. 

De ce fait, si vous consommez plus de 100 mg de vitamine B3 sous forme de niacine par jour, vous allez subir des bouffées de chaleur. À cela s’ajoutent des maux d’estomac, des démangeaisons, des migraines. Pour les personnes sensibles, une dose de 35 mg suffit pour causer ces effets. Pour les personnes souffrant de diabète, il est également bon à savoir que la vitamine B3 augmente la glycémie.  

Sources et références :

Yoshii K. Vitamin B Family in the Regulation of Host Immunity. Front. Nutr., 17 April 2019.

Fang H, Kang J, Zhang D. Microbial production of vitamin B12: a review and future perspectives. Microb Cell Fact. 2017 Jan 30;16(1):15. PMID: 28137297

Reilly, R., McNulty, H, Pentieva, K, Strain, J. J., Ward, M. (2014). MTHFR 677TT genotype and disease risk: is there a modulating role for B-vitamins? The Proceedings of The Nutrition Society. 73(1):47-56. Link Here

Dean L. Methylenetetrahydrofolate Reductase Deficiency. 2012 Mar 8 [Updated 2016 Oct 27]. In: Pratt VM, McLeod HL, Rubinstein WS, et al., editors. Medical Genetics Summaries [Internet]. Bethesda (MD): National Center for Biotechnology Information (US); 2012. Link Here

Liew SC, Gupta ED. Methylenetetrahydrofolate reductase (MTHFR) C677T polymorphism: epidemiology, metabolism and the associated diseases. Eur J Med Genet. 2015;58(1):1-10. Link Here

Lynch B. MTHFR Mutations and Associated Conditions. Link Here

Loew D. Pharmacokinetics of thiamine derivatives especially of benfotiamine. Int J Clin Pharmacol Ther. 1996 Feb;34(2): 47-50. PMID: 8929745

Labadarios D, Rossouw JE, McConnell JB, et al. Vitamin B6 deficiency in chronic liver disease – evidence for increased degradation of pyridoxal-5-phosphate. Gut. 1977;18:23-27. PMID: 838399

Crider KS, Yang TP, Berry RJ, et al. Folate and DNA methylation: a review of molecular mechanisms and the evidence for folate’s role. Adv. Nutr 2012;3:21-38. Link Here


Recevez tous nos astuces pour rester en bonne santé !

Recevez tous nos astuces pour rester en bonne santé !