Traitements de la maladie d’Alzheimer, les éventualités qui s’offrent aux patients

maladie d’Alzheimer01
16 novembre 2020
-

La maladie d’Alzheimer touche 900 000 personnes en France. Et parmi ces dernières, deux malades sur trois sont des femmes. Cette maladie est évolutive, et selon chaque cas, cette évolution peut se faire sur plusieurs années. La maladie d’Alzheimer influence considérablement sur la qualité de vie du patient, notamment sur son autonomie et son indépendance. Et malheureusement, on ne peut pas guérir complètement cette pathologie. Quoi qu’il en soit, il existe diverses possibilités de traitements de la maladie d’Alzheimer afin d’atténuer la souffrance des malades.

Maladie d’Alzheimer : définition

La maladie d’Alzheimer est avant tout une pathologie neurodégénérative très complexe. A cet effet, elle provoque des dysfonctionnements par rapport aux connexions entre les neurones. Il y a donc une perte neuronale  qui touche essentiellement l’hippocampe. Cette dernière est, notons-le, le siège de la mémoire. C’est d’ailleurs la raison pour laquelle la maladie d’Alzheimer est aussi appelée maladie de la mémoire. Cette pathologie frappe souvent les personnes âgées, mais elle peut aussi, dans certains cas, survenir plus tôt.

maladie d’Alzheimer02

Les principaux symptômes et manifestation de la maladie

Le patient souffrant de la maladie d’Alzheimer est sujet à un trouble de la mémoire qui évolue avec le temps et qui a de plus en plus d’impact sur sa vie quotidienne. Mais ces difficultés ne se produisent pas du jour au lendemain. Effectivement, la maladie peut mettre des années à évoluer, ce qui retarde souvent son diagnostic. Et outre la perte de mémoire, elle se manifeste également selon divers autres symptômes.

Les troubles cognitifs

Il faut souligner que l’intensité des troubles cognitifs engendrés par la maladie d’Alzheimer est variable selon le sujet. Son symptôme le plus connu est la perte de mémoire. Mais en parallèle, le patient a également de la difficulté à mémoriser des informations nouvelles. C’est d’ailleurs la raison pour laquelle il aura tendance à répéter les questions et à ne plus se souvenir de la personne qu’il ou elle vient de rencontrer. De la même manière, le patient aura du mal à se souvenir de l’endroit où il a rangé tel ou tel objet. La désorientation est également un symptôme des troubles cognitifs qui touchent le malade. Ainsi, il peut passer des heures à errer dans son quartier sans se souvenir de sa maison. Par ailleurs, ce type de trouble s’accompagne souvent de la difficulté des patients à se situer dans le temps. Ils peuvent alors utiliser des aide-mémoires pour se rappeler des choses qui se passent autour de lui.

Outre la perte de mémoire, les troubles cognitifs relatifs à la maladie d’Alzheimer comprennent aussi des troubles du langage et du raisonnement abstrait. Une perte partielle ou totale de la capacité à communiquer est alors constatée. Aussi, le patient aura du mal à identifier certains objets ou bien des visages, même ceux de ses proches.

Les symptômes affectifs et émotionnels

Cette catégorie de symptômes regroupe l’apathie, l’irritabilité, l’anxiété, la dépression et l’euphorie. En somme, le malade est d’humeur changeante et peut passer du rire aux larmes ou à la colère en quelques instants.

maladie d’Alzheimer03

Les troubles comportementaux

Dans cette catégorie, il y a l’agitation, l’agressivité, la déambulation, les troubles du sommeil, les troubles de l’appétit et la désinhibition. Quelques fois, le patient atteint de la maladie d’Alzheimer peut aussi percevoir des hallucinations. Ce qui fausse sa perception de la réalité.  Ces hallucinations peuvent être auditives, visuelles ou sensorielles.

Les traitements de la maladie d’Alzheimer

Même si aucun patient n’a été complètement guérit de l’Alzheimer, il existe plusieurs types de traitements qui permettent d’atténuer les symptômes de la maladie. Toutefois, l’évolution de la pathologie n’est pas stoppée pour autant. Quoi qu’il en soit, les recherches dans le domaine ne cessent de progresser.

Les traitements médicamenteux

Sur le marché, il existe actuellement quatre médicaments pour traiter la maladie d’Alzheimer. Comme il a été mentionné plus haut, ces médicaments ne peuvent pas agir sur la progression de la maladie. Il s’agit du Donépézil, de la Galantamine, la Rivastigmine et la Mémantine. Cette dernière a pour effet de protéger les récepteurs de la neurotoxicité et empêche la destruction du neurone. En ce qui concerne les trois premiers médicaments, il s’agit d’inhibiteurs de l’acétylcholinestérase. Cette dernière est un enzyme qui détruit le neurotransmetteur. En plus d’empêcher la dégradation de ce dernier, les trois premiers médicaments permettent aussi d’augmenter la quantité de neurotransmetteur au niveau de la synapse.

Même si ces quatre médicaments ont des effets avérés sur les symptômes de l’Alzheimer, notamment sur la cognition à court terme, ils peuvent avoir certains effets indésirables. Tel est par exemple le cas des troubles digestifs, l’insomnie, la fatigue, ou les troubles cardiovasculaires qui nécessitent parfois l’arrêt du traitement.

maladie d’Alzheimer04

Les thérapies non-médicamenteuses

A part les traitements médicamenteux, d’autres thérapies permettent aussi de prendre en charge la maladie d’Alzheimer. Ces thérapies sont nécessaires et parfaitement efficaces pour améliorer les conditions de vie du patient. Il s’agit, entre autres, de la kinésithérapie, l’orthophonie, l’ostéopathie, la psychomotricité ou encore de la prise en charge psychologique. Ces thérapies ont pour but d’aider le patient à stimuler sa motricité et ses capacités cognitives. Elles aident aussi à soulager et à atténuer le stress, les sautes d’humeur et l’anxiété du malade. Par ailleurs, quel que soit le traitement prescrit par les médecins pour la personne souffrant de la maladie d’Alzheimer, son entourage aura toujours un rôle important à jouer.


Recevez tous nos astuces pour rester en bonne santé !

Recevez tous nos astuces pour rester en bonne santé !