Un médicament contre les brûlures d’estomac : avertissement sur le cancer

brûlures d’estomac

Depuis l’année dernière, la FDA, une agence américaine responsable de la réglementation des aliments, des médicaments, des cosmétiques, des dispositifs médicaux, des produits biologiques et des dérivés du sang, enquête sur la présence d’impuretés dans divers types de médicaments. C’est pourquoi plusieurs d’entre eux ont été interdits de vente ces derniers mois. Il faut dire que les médicaments à base de ranitidine ont suscité l’attention de la FDA. D’ailleurs, celle-ci enquête sur ces médicaments même si elle ne les a pas encore retirés du marché. Ils sont aujourd’hui vendus sous plusieurs marques, dont la plus populaire est le « Zantac ». L’agence signale que certaines unités d’un médicament populaire contre les brûlures d’estomac et les antihistaminiques appelé ranitidine peuvent contenir de faibles concentrations d’impuretés cancérigènes. Toutefois, elle ne demande pas pour le moment le rappel de produits.

La NDMA, un composé potentiellement cancérogène

L’un des médicaments à base de ranitidine le plus connu est le  » Zantac « . Il s’agit d’un médicament contre les brûlures d’estomac disponible en vente libre et sur ordonnance. La FDA affirme que certains produits à base de ranitidine contiennent de faibles concentrations d’une impureté nitrosamine appelée N-nitrosodiméthylamine (NDMA). Ce composé est actuellement classé comme étant « probablement » cancérogène chez les humains. Cela signifie donc qu’il peut être une source de cancer chez certaines personnes.

Sachez que la NDMA est présente dans l’environnement, y compris dans les aliments et dans l’eau. L’agence américaine note qu’à l’heure actuelle, les concentrations présentes dans les médicaments à base de ranitidine sont « à peine » supérieures à celles des aliments couramment disponibles. Des travaux en cours essaient de déterminer la source de cette contamination. De plus, des recherches sont menées afin de déterminer si la NDMA à ces faibles concentrations pose un risque pour la santé des personnes consommant ce médicament.

Dans son annonce, la FDA a évoqué que les patients qui prennent de la ranitidine, n’ont pas reçu des instructions leur demandant d’arrêter d’en prendre. Or, elle affirme que toute personne prenant la version en vente libre du médicament peut envisager de passer à un autre type de produit contre les brûlures d’estomac en cas de doute. L’agence publiera une mise à jour sur la question à l’avenir lorsqu’elle aura plus d’information.

 » Nous étudions toujours tous les produits à base de ranitidine et analysons des échantillons supplémentaires”, a déclaré Jeremy Kahn, une porteparole de la FDA, ajoutant que, jusqu’à présent, ils ne retirent pas leurs médicaments. 

De la même manière, la FDA a annoncé qu’elle ne savait toujours pas combien d’entreprises et de produits pourraient être affectés. Néanmoins, elle partagerait les informations au fur et à mesure de l’avancement de leurs recherches. L’agence a déclaré qu’elle ne recommandait pas aux patients d’arrêter de prendre ce médicament, mais ceux qui le souhaitaient devraient consulter leur médecin pour rechercher des traitements alternatifs à leur maladie. 

Malgré le fait que la NDMA, consommée en grande quantité, puisse causer le cancer, la FDA a précisé que les concentrations trouvées dans la ranitidine « dépassent de loin les quantités que l’on s’attend à trouver dans les aliments courants ». C’est la raison pour laquelle ils n’ont pas recommandé qu’il soit retiré du marché. 

brûlures d’estomac

Quand faut-il utiliser les médicaments à base de ranitidine ?

Les médicaments à base de ranitidine sont utilisés afin de traiter plusieurs affections à savoir :

  • Les ulcères intestinaux et gastriques ;
  • Le reflux gastro-œsophagien (RGO) ;
  • L’œsophagite érosive ;
  • Les conditions où votre estomac fait trop d’acide, comme le syndrome de Zollinger-Ellison.

La ranitidine, quant à elle, peut être utilisée dans le cadre d’un traitement d’association. Cela signifie qu’elle doit être prise avec d’autres médicaments. Elle est généralement utilisée pour un traitement à court terme, en particulier pour le RGO. Si vous prenez ce médicament pour d’autres affections, un traitement à long terme peut être utile. En effet, il faut peut-être en prendre pendant plusieurs semaines ou mois.

Le mode de fonctionnement de ces médicaments

La ranitidine appartient à une classe de médicaments appelés antagonistes des récepteurs de l’histamine. Une classe de médicaments est un groupe de médicaments qui fonctionnent de manière similaire. Ces médicaments sont souvent utilisés pour traiter des conditions similaires. La ranitidine agit en réduisant la quantité d’acide dans votre estomac.

Effets secondaires de ranitidine

Comme de nombreux médicaments , ceux à base de ranitidine créent des effets secondaires. En effet, le comprimé oral de ranitidine risque de provoquer la somnolence aussi bien que d’autres effets.

Les effets secondaires les plus fréquents

Les effets indésirables les plus courants du comprimé oral de ranitidine sont souvent :

  • Les maux de tête ;
  • La constipation ;
  • La diarrhée ;
  • La nausée et les vomissements ;
  • La malaise ou la douleur à l’estomac.

Si ces effets sont légers, ils peuvent disparaître au bout de quelques jours ou de quelques semaines. Si elles s’aggravent ou ne disparaissent pas, il est important de l’indiquer à votre médecin ou à votre pharmacien.

Les effets secondaires les plus graves

Les effets secondaires les plus graves lors de la consommation de ces médicaments peuvent être :

  • Une inflammation de votre foie : elle est souvent accompagnée des symptômes tels que le jaunissement de la peau ou du blanc des yeux, la fatigue, une urine foncée et une douleur de l’estomac ;

  • Des changements au niveau de la fonction cérébrale : ils sont marqués par une confusion, l’agitation, la dépression, des hallucinations et des troubles de la vision ;

  • Une fréquence cardiaque anormale marquée par un rythme cardiaque rapide ou la tachycardie, la fatigue et l’essoufflement.

Avertissement : Notre objectif est de vous fournir des informations pertinentes et à jour. Cependant, les médicaments affectent chaque personne différemment. De ce fait, il est possible de prévoir d’autres effets secondaires. Aussi, cette information ne remplace pas un avis médical. De ce fait, il est impératif de toujours discuter des effets secondaires possibles avec un professionnel de la santé qui connaît mieux vos antécédents médicaux.

Le PhytoGast : un produit naturel pour traiter les brûlures d’estomac

Vous souffrez d’un problème de digestion ? Cela peut être dû à un mauvais contrôle de votre alimentation. N’oubliez pas que pour une meilleure santé et une meilleure digestion, le corps a besoin d’une alimentation saine et équilibrée. Cela est valable tant pour les petits que pour les grands. Certes, adopter une telle habitude n’est pas toujours évident pour la plupart des gens. Par conséquent, des produits naturels et efficaces comme le PhytoGast sont mis sur le marché dans le but d’améliorer votre digestion. Le PhytoGast est un produit à base de plante qui facilite la digestion de certains aliments. Elle est aussi bénéfique en cas d’éructations excessives, de ballonnement ou de flatulence.

Pourquoi préconiser le PhytoGast ?

Le PhytoGast est recommandé pour traiter les brûlures d’estomac parce qu’il s’agit avant tout d’un produit naturel. Cela est donc adéquat pour les personnes souffrant de problème de digestion. Disponible sous forme de gélules, celles-ci peuvent ainsi soulager les douleurs gastriques. Ce traitement naturel soigne environ 7 affections, dont l’ulcère, la hernie hiatale, les brûlures d’estomac, les ballonnements, le reflux gastrique, l’éructation excessive et les crampes intestinales.

Combien de temps suivre un traitement à base de ce PhytoGast ? Il n’existe pas d’une règle stricte concernant la durée de la prise des médicaments. Celle-ci ne dépend que de vous. Vous pouvez l’utiliser pendant un certain temps et décider de l’arrêter une fois que vous vous sentez mieux. D’ailleurs, ces médicaments ont déjà fait l’objet d’un test efficace auprès des laboratoires spécialisés. Cela renforce donc leur fiabilité.

brûlures d’estomac

Phytogast : extraits de plantes naturelles

La plupart des médicaments sur ordonnance ou de ceux conventionnels contiennent des substances chimiques. Aussi, même s’ils soulagent certaines douleurs, ils risquent de générer d’autres maladies après un certain nombre de prises. De ce fait, de nombreux patients souhaitent recourir aux produits naturels qui ne créent aucun effet indésirable. PhytoGast fait partie de ce type de soins naturels. C’est un produit bio, qui ne présente pas des effets secondaires chez les patients. Il est conçu à base de 3 plantes efficaces connue dans le traitement de la digestion. En effet, il intègre de l’achillée millefeuille, du coriandrum sativum et du basilic. Ces plantes sont réputées pour leurs propriétés et leurs bienfaits sur notre organisme.

D’autres bienfaits envisageables avec ce produit naturel

Le PhytoGast s’avère être un supplément alimentaire capable d’améliorer votre digestion en cas de troubles intestinaux en plus d’être un médicament. Au cas où vous souffrez de reflux gastrique, d’éructations excessives ou de brûlures d’estomac, vous pouvez prendre ce complément le matin et le soir. Vous verrez qu’après quelques prises, vos symptômes s’estomperont.  

Les autres techniques pour soigner les brûlures d’estomac

En cas de brûlures d’estomac ou d’indigestion, il n’est pas toujours obligatoire de recourir à des médicaments. En effet, pour y remédier, il faut trouver une solution permettant de rétablir l’équilibre gastrique naturel et son fonctionnement normal. Pour y parvenir, il faut surtout prendre en compte votre santé intestinale. Par conséquent, l’étape la plus importante pour traiter ces problèmes de santé consiste à adopter une alimentation saine et équilibrée. En d’autres termes, pensez à consommer des aliments frais et sains. Rappelez-vous toujours que les aliments transformés et les sucres sont un moyen sûr de modifier le reflux. Ces aliments modifient également le microbiome intestinal et favorisent la croissance excessive de microbes nocifs. Veillez donc à manger vos légumes frais et d’autres aliments biologiques non transformés.

L’organisme, ou plus précisément, l’intestin a besoin de certaines bactéries bénéfiques. Il faut donc lui fournir ces bactéries afin d’avoir un bon équilibre de la flore intestinale. Pour ce faire, priorisez les aliments fermentés de manière traditionnelle ou utilisez des suppléments de probiotiques de haute qualité. Ces derniers vous aideront non seulement à équilibrer la flore intestinale, mais aussi à éliminer naturellement les bactéries Helicobacter. Les probiotiques et les aliments transformés, en particulier les légumes, favorisent également la digestion.

Parmi les autres stratégies utiles pour maîtriser les brûlures d’estomac, D’autres sources peuvent être prises en compte.

Le vinaigre de cidre de pomme naturel non filtré         

Il est possible d’améliorer la teneur en acide de votre estomac en buvant un grand verre d’eau avec une cuillerée à thé de vinaigre de cidre de pomme non filtré et naturel.

La bétaïne

Pour soulager les brûlures d’estomac, une autre option de soin consiste à prendre un supplément de chlorhydrate de bétaïne. Pensez à prendre plus d’une capsule pour sentir moins de brûlures. Une fois la sensation de brûlure diminuée, ensuite diminuez jusqu’à une capsule. Cela aidera votre corps à mieux digérer vos aliments et également à tuer la bactérie H. pylori.

Le bicarbonate de soude   

Diluez une demi-cuillère à thé de bicarbonate de sodium dans un verre d’eau. Buvez ensuite la solution afin de soulager votre brûlure d’estomac, cela permettra de neutraliser l’acide gastrique. Attention, ceci ne doit pas être solution régulière ! Elle peut toutefois aider en cas d’urgence, ou de douleur insupportable.

Le jus d’Aloe ou l’Aloe vera

Le jus de l’aloe vera aide à réduire naturellement l’inflammation, ce qui peut soulager les symptômes du reflux gastrique. Buvez environ une demi-tasse de ce jus avant les repas.

La racine de gingembre     

Il a été constaté que le gingembre avait un effet gastro-protecteur, en bloquant les acides et en supprimant Helicobacter pylori.  D’ailleurs, les vertus de gingembre ont été reconnues depuis longtemps. En effet, depuis l’antiquité, ses racines ont été utilisées pour lutter contre les troubles gastriques. Pour votre traitement, ajoutez deux ou trois tranches de racine de gingembre frais dans deux tasses d’eau chaude. Laissez infuser environ une demi-heure à une heure. Buvez 20 minutes environ avant le repas.

La vitamine D           

La vitamine D est importante pour traiter tout composant infectieux. Une fois la vitamine D dans votre organisme bien optimisée, vous maximiserez également la production d’environ 200 peptides antimicrobiens qui aideront votre corps à éradiquer différentes infections.

Pour augmenter vos niveaux de vitamine D, voici quelques astuces :

  • Une exposition sensible au soleil pendant environ 15 minutes, et plus précisément. Pensez à réaliser cela 2 ou 3 fois par semaine ;

  • Une utilisation d’un lit de bronzage ;

  • Si vous n’avez pas la possibilité de réaliser les deux solutions précédentes, vous pouvez prendre un supplément de vitamine D3 par voie orale. N’oubliez pas d’augmenter également votre apport en vitamine K2.

L’astaxanthine         

Il s’agit d’un antioxydant exceptionnellement puissant qui, contrairement à un placebo, réduit de manière significative les symptômes du reflux gastrique chez les patients. Il agit en particulier chez les personnes présentant une infection à Helicobacter pylori prononcée. De meilleurs résultats ont été obtenus avec une dose quotidienne de 40 mg.

L’orme glissant

Connaissez-vous l’orme glissant ? Il s’agit d’un arbre reconnu pour ces écorces de couleurs brun foncé à brun rougeâtres. L’orme rouge contient des antioxydants et est utilisé pour soigner certaines inflammations, la constipation encore des blessures ou des lésions cutanées. Il recouvre et soulage donc la bouche, la gorge, l’estomac et les intestins. Il stimule aussi les terminaisons nerveuses de votre tractus gastro-intestinal. Il favorise la sécrétion muqueuse, ce qui protège votre tube digestif des ulcères et de l’excès d’acidité.

Pour la consommation de l’orme rouge, l’université du Maryland Medical Center a recommandé les doses suivantes, pour les adultes :

  • Sous forme de thé : versez deux tasses d’eau bouillante dans 4 grammes (environ 2 cuillerées à thé) d’écorce en poudre, puis laissez infuser pendant 3 à 5 minutes. Boire 3 fois par jour.

  • En guise de teinture : 5 mL, 3 fois par jour.

  • En comprimés : 400 à 500 mg, 3 à 4 fois par jour pendant 4 à 8 semaines. Buvez un grand verre d’eau.
  • En pilules : suivez la dose indiquée sur l’étiquette.

La glutamine

Une recherche publiée en 2009 a montré que les dommages gastro-intestinaux causés par Helicobacter pylori peuvent être traités avec l’acide aminé glutamine. Celui-ci est présent dans de nombreux aliments, notamment dans le bœuf, le poulet, le poisson, les œufs, les produits laitiers et certains fruits et légumes…

La L-Glutamine, un isomère biologiquement actif de la glutamine, est également disponible en tant que complément.

Le folate ou l’acide folique (vitamine B9) et autres vitamines du groupe B  

Les recherches suggèrent que les vitamines B pourraient réduire le risque de RGO. D’après le constat réalisé, une consommation accrue d’acide folique réduit d’environ 40 % le reflux.

De plus, une carence en vitamines B2 et B6 est liée à un risque accru de reflux d’acide. La meilleure façon d’augmenter les niveaux d’acide folique est donc d’en manger. Vous pouvez le retrouver dans des aliments entiers comme les asperges, les épinards, le gombo ou le gombo ou encore les haricots.

La mélatonine, l-tryptophane, vitamine B6, acide folique, vitamine B12, méthionine et bétaïne    

Il a été constaté qu’un complément alimentaire contenant de la mélatonine, du l-tryptophane, de la vitamine B6, de l’acide folique, de la vitamine B12, de la méthionine et de la bétaïne est plus efficace par rapport aux médicaments à base d’oméprazole, dans le traitement du reflux gastro-œsophagien.

Cette efficacité est due à l’action inhibitrice de la mélatonine dans la biosynthèse de l’oxyde nitrique, qui joue un rôle important dans la relaxation transitoire du sphincter oesophagien inférieur. Il faut dire que 100 % des patients ayant reçu le supplément ont signalé un recul complet des symptômes après 40 jours de traitement, contre un peu moins de 66 % chez ceux traités avec de l’oméprazole. Les auteurs ont donc conclu que « cette formule stimule le retrait des symptômes du RGO sans effet secondaire significatif »

Quelques conseils pour rester en forme et éviter les médicaments

Chaque fois que vous prenez un médicament sur ordonnance, il y a un risque d’effets secondaires. En effet, personne ne devrait prendre des médicaments pour être en bonne santé. Néanmoins, il n’y a pas non plus de règles interdisant la consommation de bon nombre de médicaments. C’est pourquoi, le plus souvent, de nombreuses personnes préfèrent en consommer pour garder la forme.

Dans une étude récemment publiée par la SAMHSA (Administration de la santé mentale et des toxicomanies), 10 responsables ont souligné l’importance de tenir compte des risques encourus dans la consommation de médicaments sur ordonnance. En vrai, le moyen d’éviter ces risques, y compris le cancer causé par les médicaments sur ordonnance, est de ne pas en prendre. Vous devez donc penser à votre corps. A vous donc de faire le choix sur les médicaments à prendre, en cas besoin. Assurez-vous toutefois de bien comprendre les risques associés aux médicaments prescrits et comparez-les à leurs avantages éventuels. Grâce à cette comparaison, vous serez plus apte à décider si la consommation de ces médicaments est risquée ou non pour votre santé.

Bien entendu, il est également indispensable de réaliser le contrôle de votre santé afin de pouvoir avoir un œil sur votre santé et garder la forme et, par la suite, d’éviter la prise de médicaments. Cela vous évitera même de recourir à des consultations médicales suiteà des maladies. Souvenez-vous que si vous adoptez toujours un mode de vie saine, vous n’aurez probablement jamais besoin de prendre de médicaments.

Pour adopter un mode de vie sain, travaillez sur votre alimentation, adopter une vie zen, détendue et réalisez des exercices.

Faites attention à votre alimentation

En général, votre régime alimentaire doit inclure des aliments non transformés (légumes, viandes, produits laitiers non transformés, noix, etc.) provenant de sources locales saines et durables, comme une petite ferme biologique non loin de son foyer. Pour obtenir les meilleurs avantages nutritionnels et sanitaires, pensez à consommer une bonne partie de vos aliments de manière cru.

Sachez aussi bien identifier les aliments qu’il faut éviter comme le fructose. Le sucre, notamment du fructose, agit comme une toxine à elle seule. Elle stimule alors plusieurs processus engendrant une défaillance de l’organisme comme la résistance à l’insuline, une cause majeure de vieillissement accéléré.

Consommez des graisses oméga-3 d’origine animale de bonne qualité

Les acides gras oméga-3 d’origine animale sont un facteur important pour la longévité. De nombreux experts pensent que c’est probablement la principale raison pour laquelle les Japonais sont la race la plus durable de la planète.

En outre, évitez autant que possible les substances chimiques, les toxines et les contaminants. En d’autres termes, évitez autant que possible les savons, les produits d’hygiène personnelle, les arômes, les insectifuges, les pesticides et les insecticides pour le jardin et les produits de nettoyage domestiques toxiques. Pensez à les remplacer par des produits non toxiques.

exercices physiques

Réalisez un programme complet d’exercices comme le Peak Fitness

Pour rester en meilleure forme, outre un régime alimentaire sain, pensez à faire des exercices physiques. De plus, il faut en faire de manière efficace. Pour ce faire, réalisez des exercices de renforcement de base, de l’entraînement en force et des étirements, mais aussi une rotation d’activités de haute intensité. L’entraînement à des intervalles d’intensité élevée augmente la production d’hormones de développement humain (HCH), essentielle pour avoir la santé, la force et un bon tonus musculaire.

Réduisez votre stress et remplissez-vous de pensées positives

Vous ne pouvez pas avoir une santé optimale si vous évitez de vous occuper de votre état émotionnel. Celui-ci joue un rôle prépondérant dans presque toutes les maladies physiques, psychiques, voire des cardiaques. N’oubliez pas que le stress a un impact direct sur l’inflammation, qui est lui-même un facteur sous-jacent à de nombreuses maladies chroniques. Ces dernières sont même une des causes des morts prématurés de nombreuses personnes de nos jours. Ainsi, avec des mécanismes de survie efficaces, vous pouvez favoriser la longévité. Pour évacuer votre stress et maintenir votre équilibre émotionnel et mental, vous pouvez faire de la méditation, de la prière, des exercices et des massages. N’hésitez pas à recourir à un soutien social s’il le faut.

Sources et références


Recevez tous nos astuces pour rester en bonne santé !

Recevez tous nos astuces pour rester en bonne santé !